Scandales dans l'Église catholique : "J'ai décidé de faire acte d'apostasie"

Sur fond de crise de pédophilie au sein de l'Église, les 118 évêques de France se réunissent à Lourdes, du mardi 2 avril jusqu'au vendredi 5 avril 2019, pour élire leur nouveau président. Et le contexte est particulièrement sombre : après le refus par le Pape François d'accepter la démission du cardinal Barbarin, de plus en plus de catholiques décident de renier leur foi en signe de protestation. S'il n'y a pas de chiffres officiels au niveau national et que ces demandes d'apostasie restent bien inférieures au nombre de baptêmes, ces démarches ont été multipliées par dix dans certains diocèses, comme l'a constaté Benjamin Glaise, de Sud Radio.

Thumbnail

"Je ne voulais plus que mon nom puisse être associé à tout ce qui se rapporte à la pédophilie, au viol de nonnes"

"J'ai décidé de faire acte d'apostasie", explique Amaury, 22 ans, à Benjamin Glaise, de Sud Radio. Non pratiquant mais baptisé, ce jeune Strasbourgeois vient d'envoyer une lettre à son diocèse pour demander sa "débaptisation".

"J'y avais déjà pensé dans le passé, quand un Pape avait eu des déclarations par rapport au préservatif qui m'avaient choqué. Et là, avec les derniers nombreux scandales qui ont entaché l'Église catholique, la pédophilie, le viol de nonnes etc, je ne voulais plus que mon nom puisse être associé à tout ce qui se rapporte à ça et dire maintenant : 'Stop'."

"Je comprends que des personnes qui sont à distance de l'Église puissent poser cet acte de demande de débaptisation"

Le cas d'Amaury n'est pas isolé : ces dernières semaines, les demandes d'apostasie ont été multipliées par dix à Lyon, par quatre à Paris et par deux dans La Manche, diocèse dont le père Thierry Anquetil est le vicaire général : "Ça me rend triste et devant ces scandales à répétition et l'Église qui n'avait pas pris la mesure de ces scandales, je comprends que des personnes qui sont à distance de l'Église puissent poser cet acte de demande de débaptisation".

Depuis le 1er janvier 2019, ce diocèse a déjà reçu une quinzaine de demandes d'apostasie. Un chiffre, néanmoins, bien en-deçà des 3.000 à 4.000 baptêmes qui y sont célébrés chaque année. 

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !