single.php

Santé : gare à l’épidémie de pharyngite

Pourquoi une si grande épidémie de pharyngite en cette période ? Les explications du Dr Jean Abitbol, ORL à Paris.

pharyngite
Face à l'épidémie de pharyngite de cet automne, mieux vaut remettre le masque.

On constate une recrudescence des cas de pharyngite en ce moment. Faut-il parler d’une véritable épidémie automnale ?

Pharyngite : des infusions suffisent

"La pharyngite, c’est une douleur aigüe quand on avale, très souvent associée à un rhume de saison, explique le Dr Jean Abitbol, ORL à Paris. C’est d’abord la pollution, puis une énorme chaleur, puis le froid et l’air climatisé.
Cette pharyngite est due à plusieurs choses. D’abord les réactions de type allergiques, inflammatoires, tout le temps ou presque associées à un rhume. Cela vient s’écouler au fond de la gorge et se transforme en sensation légèrement douloureuse. Cela n’est pas méchant. Des infusions avec du thym du miel, prendre du Doliprane suffit."

"Il ne faut pas prendre d’antibiotiques, bien sûr, précise-t-il. Mais si cela traîne au-delà de quatre ou cinq jours, que se passe-t-il ? Les angines arrivent. C’est là qu’est le vrai problème : quand une angine s'installe, il faut recourir aux antibiotiques . Et comme nous avons une recrudescence des infections virales comme la Covid)-19, nous avons alors des problèmes de bronchite."

 

Se rincer le nez matin et soir

"Il faut traiter cette pharyngite d’emblée par des gargarismes ou des infusions, conseille le Dr Jean Abitbol, ORL à Paris. S'il y a de la fièvre ou des points blancs sur les amygdales, consultez votre médecin pour prendre des antibiotiques. Et n’oubliez pas de bien rincer votre nez avec de l’eau de mer ou l’équivalent : quand vous respirez c’est par le nez. C’est à ce niveau que s’installent les microparticules allergènes et de pollution. Le rinçage de nez va éviter qu’elles descendent au fond de la gorge."

Faut-il remettre un masque pour s'en prémunir ? "Ce serait une excellente initiative. Depuis que l'on a mis les masques, il y a eu beaucoup moins de rhumes, d’infestations allergiques. Les rhumes ont facilement diminué de 50%. J’ai des patients qui ont fait des tests Covid tous les 3-4 jours. Mais une grippe, c’est une grippe. Ce virus a été d’une telle virulence. Celui qui arrive a l’air moins méchant, mais il faut s’en prémunir."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

 

 

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
13H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/