single.php

"Sanofi a quand même un intérêt à développer un vaccin"

Le vaccin Sanofi pourrait être commercialisé en fin d’année. Nathalie Coutinet, économiste de la santé, enseignante-chercheuse à l’Université Sorbonne-Paris Nord, était l’invitée de Patrick Roger le 18 mai dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10. 

"Ils ont quasiment recommencé à zéro"

Sanofi publie des résultats positifs de phase 2 pour son vaccin-candidat qui pourrait être commercialisé en fin d’année. Pourquoi autant de retard comparé à ses concurrents ? "Ils ont utilisé un réactif inapproprié et qui réduisait l’efficacité du vaccin, explique Nathalie Coutinet, économiste de la santé, enseignante-chercheuse à l’Université Sorbonne-Paris Nord. Ils se sont retrouvés avec un vaccin très peu efficace. Ils ont quasiment recommencé à zéro, avec une technologie qu’ils maîtrisent, celle du vaccin contre la grippe."

Malgré ce retard, Sanofi pourra-t-il revenir dans la course ?  "Je pense qu’il y a quand même un intérêt à développer un vaccin, juge-t-elle. Vraisemblablement, il va falloir revacciner les populations. Une troisième dose serait nécessaire. Là, le vaccin Sanofi serait intéressant. Il serait moins cher que le vaccin Pfizer et produit plus facilement, en France et en Europe. Il présente un certain nombre d’avantages."

 

"Astra Zeneca n’était pas un acteur très présent"

"Cela aura été un coup très dur pour Sanofi, car on voit bien que la technologie de l’ARN messager va s’imposer pour beaucoup de vaccins voire de médicaments, estime Nathalie Coutinet. Sanofi a un peu raté le coche, au moins au début."

Les vaccins à l’ancienne ont-ils encore de l’avenir ? "Je pense qu’il va y avoir un gros bouleversement dans les années à venir, dans la technologie des vaccins." Pour autant, "Astra Zeneca n’était pas un acteur très présent sur le marché du vaccin. Ce qui n’est pas le cas de Sanofi et GFK, qui sont des acteurs importants du marché et ne peuvent pas prendre trop de retard, perdre la course."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
13H
12H
10H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/