Restos du cœur : la 35e campagne est lancée

Frédéric Laroche, président des Restos du cœur de l’Hérault, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 26 Novembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Une 35e campagne pour les Restos du Coeur.

Pas moins de 130 millions de repas ont été distribués partout en France l’an passé au sein des Restos du Cœur. Dans l’Hérault, plus d’un millier de bénévoles sont de nouveau au service des autres pour cette 35e campagne.

 

Une aide pas seulement alimentaire

"Il n’y aurait pas de bénévoles, il n’y aurait plus grand chose depuis longtemps, confirme Frédéric Laroche, président des Restos du cœur de l’Hérault. C’est notre ADN." Y a-t-il de plus en plus de jeunes à venir aux Restos ? "Il y en a un certain nombre, surtout des étudiants étrangers en fait, plus en difficulté. Ils n’ont pas droit aux bourses, ont des frais importants. Ils ont vraiment du mal."

La population aidée a-t-elle évolué au fil des années ? "Cela évolue en permanence, entre les migrants, les personnes âgées sans ressource… Nous voyons tous les problèmes, nous les retrouvons tous dans les centres des Restos." Mais on y vient aussi pour l’accueil : "Nous avons aussi développé des programmes d’aide différents de l’aide alimentaire : un accompagnement bénévole pour ceux qui visent un retour à l’emploi, toute une panoplie d’activités qui complètent l’aide aux personnes en difficulté."

De nombreux bénévoles retraités

Les antennes des Restos du Cœur sont implantées dans les villes comme dans les petites communes. "Quand on est président , on voit de tout, confirme Frédéric Laroche. On démarre avec notre plus grand centre, Montpellier, qui accueille 2.000 personnes par semaine, jusqu’au petit centre au fin fond de l’Hérault avec 50 familles."

Parmi les bénévoles des Restos, trouve-t-on toujours beaucoup de retraités ? "Nous sommes ouverts dans la journée pour aider les familles, souligne le président des Restos du cœur de l’Hérault. Forcément, il faut des gens qui ne travaillent pas dans la journée. Les retraités ont plus de facilité pour aider. Nous essayons de recruter des gens plus jeunes, mais ce n’est pas évident."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !