single.php

Rentrée scolaire : "Je lui ai expliqué les attentats mais pas clairement ce qui est arrivé. J'ai peur de son ressenti"

Par Grace Leplat

12 millions d'élèves de retour en classe dans un contexte pesant, le protocole sanitaire est renforcé et le masque obligatoire dès 6 ans.

C’est la rentrée scolaire ! Primaires, collégiens et lycéens reprennent le chemin de l'école alors que la France entière est reconfinée. Seulement deux semaines après l'assassinat de Samuel Paty, le contexte est pesant : un protocole sanitaire renforcé, le plan vigipirate et le masque obligatoire dès l'âge de 6 ans. Comment les familles se préparent ?

Reportage de Grace Leplat.

 

Dans le salon d'Henry, difficile de passer à côté de son cartable. Henry est en CM1, impatient de retourner à l'école il l'a déjà préparé : "Mon agenda, ma trousse de bics, ma trousse de crayons de couleurs, ma trousse pour travailler, mon classeur, mes cahiers, mes porte-vues". S'ajoute un petit nouveau qu'il est fier de présenter : le masque. Celui d'Henry est bleu marine avec des fusées, des planètes, des étoiles et un cosmonaute. Depuis la rentrée de septembre 2020, le port du masque est obligatoire pour les collégiens et les lycéens pendant la totalité de la journée. Désormais, tous ceux qui ont plus de 6 ans, comme Henry, devront le porter. 

Primaires, collégiens et lycéens reprennent donc les chemins de l'école, malgré le reconfinement de la population française. Un moyen de soulager les parents qui travaillent à domicile, ou de leur permettre d'aller travailler. C'est le cas pour la maman d'Henry, Stéphanie. Elle travaille en tant qu'auxiliaire de vie scolaire dans un collège, et elle est soulagée de mettre Henry à l'école : "Je l'ai eu à la maison pendant 6 mois, je suis pas institutrice donc ça va lui faire du bien".

"Comme quand on va sur la tombe de papy Patrick, c'est le silence, on est calme et on se recueille."

A 11h, l'ensemble des établissements scolaires va faire une minute de silence pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d'histoire géographie assassiné pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression. Des commémorations réduites pendant le weekend à cause du contexte sanitaire et sécuritaire : le plan Vigipirate a été renforcé après l'attentat le 30 octobre 2020 à Nice. Le gouvernement a annoncé vouloir éviter les rassemblements devant les établissements scolaires avant l'ouverture des portes.

Un sujet qu'il n'est pas facile d'aborder avec un enfant de 8 ans. Stéphanie essaie d'expliquer à son fils : "Comme quand on va sur la tombe de papy Patrick, c'est le silence, on est calme et on se recueille. Il faudra se taire, fermer les yeux, faire le vide et penser à cet homme mort sans aucune raison." Henry se désintéresse rapidement. Et heureusement selon sa mère. Elle a peur pour lui, de sa réaction, son ressenti : "Je ne lui en ai pas parlé clairement, mais je lui ai expliqué un petit peu les attentats qui se passent en ce moment en France". 

 

 

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/