Policiers dans les écoles municipales à Nice : "Ça ne servira à rien !"

Cédric Michel, président du Syndicat de défense des policiers municipaux, était l'invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio.

Photo d'illustration

Voilà la nouvelle proposition de Christian Estrosi en matière de sécurité : placer dans les écoles de sa commune, Nice, un policier municipal non-armé.

Une idée inutile et même dangereuse selon Cédric Michel, président du syndicat de défense des policiers municipaux, invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio : "L’effet sera nul et même pire. Cela pourra mettre le policier municipal en situation de danger parce qu’il est naïf de croire qu’un policier municipal pourra faire quoique ce soit, d’autant plus s’il est désarmé, face à une attaque terroriste dans une école. Le terroriste qui va rentrer dans une école, la première chose qu’il va faire, c’est abattre le policier pour neutraliser la communication avec le centre des opérations urbain."

"Il y a trois semaines, Estrosi proposait d’armer les agents du stationnement, a ajouté Cédric Michel. La semaine dernière, nous avons eu une polémique sur l’application Reporty. Cette semaine, c’est la polémique du policier dans les écoles. Je me demande ce que M. Estrosi va nous proposer en matière de sécurité la semaine prochaine..."

Écoutez l'interview de Cédric Michel, invité du Grand Journal de 18h présenté par Véronique Jacquier