Plomb à Notre-Dame: les riverains inquiets se font dépister

Presque deux mois après l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril dernier, reste-t-il du plomb aux alentours de la cathédrale ? Pendant l'incendie de l'édifice 400 tonnes de plomb sont parties en fumée. De nombreuses particules novices pour l'homme se sont alors nichées dans les sols, dans les arbres et dans les bâtiments alentours. Le parvis de Notre-Dame est toujours interdit au public car du plomb persiste dans les sols. Il doit rouvrir en fin de semaine. L'Agence régionale de santé (ARS) invite depuis la semaine dernière tous les riverains qui le souhaitent à venir faire se faire dépister pour  contrôler leur taux de plomb dans le sang. Deux mois après l'incendie, habitants et riverains sont toujours inquiets de la présence de ce métal lourd dans leur quartier.

 

Reportage Sud Radio d'Alfred Aurenche

Thumbnail

Grégory, juriste, travaille face à la cathédrale. La présence persistante de plomb le pousse à aller se faire examiner: "Je suis un peu inquiet, c'est pour ça que je vais faire bientôt un dépistage. Même si ça fait longtemps qu'il y a eu l'incendie, vu qu'on a eu l'information récemment, vaut mieux faire le test parce qu'on a bien côtoyé l'endroit".  Le plomb, est surtout dangereux pour les enfants: "La maman était inquiète", lance Jérôme, habitant soulagé après le dépistage de sa fille de deux ans et demi: "C'est inférieur au seuil requis. L'inquiétude est levée !"

La prudence reste de mise

Un peu plus loin Jimmy, éboueur dans le quartier, est formel: le plomb n'a pas encore totalement disparu: "Je pense qu'il y en a, avec tout ce qu'on a ramassé par terre ! On n'est pas spécialiste mais je pense qu'il y en a." Même si le gros du danger est passé, la prudence reste de mise, explique Luc Ginot, directeur de la promotion de la santé à l'ARS Ile-de-France: "Nous restons attentifs au fait que d'autres prélèvements sont encore programmés, et qu'on peut éventuellement avoir de nouvelles informations. Mais au stade d'aujourd'hui, l'objectif essentiel est d'engager d'engager et terminer rapidement la décontamination des espaces aujourd'hui fermés." Les travaux de dépollution arrivent à leur terme et une partie du parvis de la cathédrale pourrait rouvrir avant le week-end.

Quelques précautions à prendre....

Le plomb peut donc encore être présent en petite quantité dans les parcs, et les immeubles alentours. Luc Ginot, directeur de la Promotion de la Santé à l'ARS, énumère quelques précautions pour éviter d'être exposé au plomb:

"Lavage à la serpillière humide, se déchausser en rentrant chez soi, laver les mains, couper les ongles court, laver les jouets des enfants exposés à de la poussière extérieure" - Luc Ginot, de l'ARS