single.php

Parents défaillants : à quoi va servir la commission d'Aurore Bergé ?

Par Jean Baptiste Giraud

Aurore Bergé a annoncé des TIG pour les "parents défaillants" et la création d'une commission pour "relever les défis de la parentalité".

Une réflexion est lancée pour sanctionner les parents défaillants : TIG, contributions financières pour les parents d’enfants coupables de dégradations. Pour Aurore Bergé, il est frappant de constater que 30% des émeutiers étaient des mineurs. 60% d’entre eux ont grandi dans des familles monoparentales.

Aurore Bergé annonce des sanctions et une commission

Une commission sera co-présidée par Serge Hefez, psychiatre - psychanalyste au sein de l'hôpital de La Salpêtrière de Paris. Pourquoi avoir accepté cette mission ? "Il y a un télescopage d’annonces, précise-t-il. Ma mission n’a absolument pas pour but de punir les parents. Cela, c’est le volet pénal de l’histoire, que je laisse au ministère de la Justice."

"Nous, notre mission est tout-à-fait inverse : c’est justement comment soutenir les familles, les aider, leur restituer leurs compétences dans ces moments de crise familiale ? Comment leur donner des pistes pour retrouver leurs capacités parentales et leur restituer le processus d’autorité. Notre mission n’est pas du tout de stigmatiser et de punir."

 

 

Une autorité parentale défaillante

L’autorité parentale est défaillante dans un certain nombre de cas. Est-ce plus courant dans une famille monoparentale ? "Il est clair, et tout le monde le comprendra, qu’il est difficile d’exercer un processus d’autorité quand on est une mère seule, que l’on travaille avec deux enfants à s’occuper, reconnaît Serge Hefez, psychiatre - psychanalyste au sein de l'hôpital de La Salpêtrière de Paris. Surtout si l’on ne gagne pas beaucoup d’argent."

"Bien évidemment, ce n’est pas impossible. Beaucoup de mères y arrivent, et heureusement. Dans beaucoup de familles monoparentales, les mères de famille ne sont pas tout-à-fait seules. C’est aussi plus complexe dans des situations de recomposition, quand l’autorité est divisée entre père, beau-père, belle-mère… Je crois qu’il est possible de faire de la prévention. Comment intervenir au bon endroit et au bon moment pour que les parents trouvent des réponses aux relations difficiles qu'ils ont avec leurs enfants ?"

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
11H
10H
09H
07H
03H
23H
22H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/