"On ne roule pas sur l'or": après la faillite d'XL Airways, ils ont renoncé à partir au mariage de leur cousin à La Réunion

Ils devaient profiter de la Toussaint pour partir en vacances... Beaucoup restent finalement en France. La compagnie aérienne XL Airways a été placée, début octobre, en liquidation judiciaire. En un temps record, cette entreprise vieille de 25 ans a disparu du paysage aérien français. Outre les 570 salariés qui ont perdu leur emploi, des milliers de passagers sont contraints d’annuler leurs vacances. Certains ne parviennent pas à se faire rembourser les billets d’avion.

(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Reportage Sud Radio de Clément Bargain

 

Ils avaient économise plusieurs mois pour partir à La Réunion. "800 euros par personnes pour mes parents, donc 1900 euros en tout... C'est énorme". Margaux, a racheté des billets à 1200 euros, mais ses parents n'ont pas pu se le permettre, "on ne roule pas sur l'or". Ils ont tout tenté pour se faire rembourser: auprès du site internet, ou auprès de leur banque. "Tout ce qu'on nous dit, c'est qu'on va nous tenir au courant. Mais personne ne sait nous dire".

"Ma maman a vraiment mal au cœur de ne pas pouvoir aller sur place pour le mariage de son cousin".

Ils n'ont même pas pu profiter du tarif préférentiel promis pas les autres compagnies, faute de créneau au moment du mariage auquel ils se rendaient. "Ils n'avaient plus aucune place pour octobre". Comme Margaux et ses parents, plus de 60.000 passagers, souvent modestes, ont perdu leur billets.