Nupes : "Certains candidats ont des positions clairement antirépublicaines", juge Yaël Braun-Pivet

La Nupes ne "serait pas capable de gouverner durablement la France" selon Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-Mer. Elle était l'invitée du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

nupes législatives braun-pivet
Yaël Braun-Pivet, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 16 juin 2022, dans "le petit déjeuner politique". 

Les législatives et la possibilité pour la Nupes d'avoir une majorité, la campagne, le deuxième tour, le déplacement d'Emmanuel Macron à Kiev... Yaël Braun-Pivet a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Nupes : "Certains d’entre eux ont eu des expressions et des positions politiques qui sont clairement antirépublicaines"

La France connaît les derniers jours de campagne pour les législatives 2022, le deuxième tour se tenant dimanche 19 juin 2022. Dans ce contexte, et avant de partir pour Kiev, Emmanuel Macron a déclaré qu’aucune voix ne devait "manquer à la République", semblant sous-entendre que l’alliance Nupes est anti-républicaine. Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-Mer, tient à nuancer : "ça ne signifie pas cela".

"Les enjeux de ces élections législatives sont majeurs", explique la ministre. "Il y a clairement des candidats qui ne sont pas pour les valeurs et les principes de la République que nous partageons." Pour autant, pas "tous les candidats" sont dans cette situation : "certains d’entre eux ont eu des expressions et des positions politiques qui sont clairement antirépublicaines".

 

"Les candidats de la Nupes ont toujours été contre"

La candidate aux Législatives dans les Yvelines, sortie en tête au premier tour, juge que l’important est de "se battre sur notre projet, sur nos valeurs, sur nos projets de réformes". Elle oppose d’ailleurs le parti présidentiel et la Nupes : "nous sommes une majorité qui agit pour" tandis que "les candidats de la Nupes ont toujours été contre".
Or, selon elle, pour travailler pour les Français, il "vaut mieux être pour quelque chose que s’obstiner à être tout le temps contre".

Elle prend des exemples survenus lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, comme lorsque "LFI a voté contre" le projet visant à mettre 50% de bio minimum dans les cantines. "Ils ont un projet, et quand il s’agit d’actes, ils votent l’inverse de ce qu’ils proposent." Pour Yaël Braun-Pivet, "ce qui est important pour notre pays, c’est changer la vie des gens". Et donc faire des propositions et les implémenter. "C’est facile de parler, mais il faut agir."

 

Nupes : "Leurs divisions sont profondes, c’est une alliance de circonstance"

Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, estime qu’en cas de majorité Nupes, une cohabitation serait impossible. Pourtant, elle surviendrait puisqu’elle répondrait alors aux règles des institutions françaises. "Bien sûr", confirme la ministre des Outre-Mer. "Les institutions, c’est ce qui nous protège dans une démocratie."

Elle tient néanmoins à analyser la situation hypothétique : "il faut savoir de quelle majorité on parle". Pour Yaël Braun-Pivet, la "prétendue majorité de la Nupes" est "faite de bric et de broc". Elle rappelle que la Nupes avait, avant l’alliance, "quatre candidats à la Présidentielle qui défendaient quatre programmes différents". "Leurs divisions sont profondes, c’est une alliance de circonstance." Pour Yaël Braun-Pivet, de fait, la Nupes ne "serait pas capable de gouverner durablement la France".

 

Yaël Braun-Pivet : "C’est très important de manifester le soutient de la France et de l’Europe" à Kiev

Le déplacement, non annoncé, d’Emmanuel Macron a Kiev le 16 juin 2022 semble avoir un calendrier particulier alors que l’élection législative touche à sa fin. Mais pour Yaël Braun-Pivet, "c’est très important de manifester le soutient de la France et de l’Europe". Le déplacement vise donc à "montrer notre solidarité européenne, française" alors que la guerre en Ukraine continue. "Nous sommes de leur côté", souligne la ministre des Outre-Mer. Le déplacement d'Emmanuel Macron dans la capitale ukrainienne, juge-t-elle, est "un geste très fort".

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"