Ni viande ni poisson chaque lundi : le "lundi vert" fait polémique

lundi vert
La viande et le poisson représentent aujourd'hui environ 6% des aliments consommés chaque jour en moyenne par les Français. AFP

Ni viande ni de poisson chaque lundi de 2019 : c’est l’objectif du « lundi vert ». Isabelle Adjani, Yann Arthus-Bertrand, Juliette Binoche ou encore Cédric Villani : 500 personnalités invitent les Français à faire des repas végétariens tous les lundis. Elles mettent en avant plusieurs arguments dont la lutte contre le changement climatique, l’impact écologique de l’élevage intensif ou encore la maltraitance animale. Une grande campagne de sensibilisation est lancée lundi 7 janvier, notamment avec des affiches dans le métro parisien. Mais cette initiative ne fait pas l’unanimité, on peut même dire qu’elle crée des réaction épidermiques. Clément Bargain de Sud Radio

"On n'a pas besoin de ces personnalités pour être conscient qu'il faut consommer différemment"

Certains Français sont prêts à relever le défi du lundi sans viande ni poisson : "Je trouve ça bien ! De toutes façons je mange de moins en moins de poisson et de moins en moins de viande, donc ça ne me gêne pas.

Mais pour d'autres, l'appel de ces 500 personnalités à ne plus consommer de viande et de poisson le lundi n'a aucun impact : "ce sont des personnes qui sont toujours très moralistes. On n'a pas besoin de ces personnalités pour être conscient qu'il faut consommer différemment". "Il faut déjà commencer par plein de choses plus importantes que l'alimentation" estime quant à elle cette passante. "Au Japon, où il y a de grands consommateurs de poisson, ils sont à l'origine des problèmes de surpêche. Si eux ne font rien, je ne vois pas ce que ça va changer" explique un homme au micro de Clément Bargain de Sud Radio.

Chez les artisans, cette tribune fait réagir. Pour Christèle, bouchère : "C'est ridicule, et le mot est faible ! C'est juste pour lancer encore une mode stupide. C'est comme si moi je disais 'plus de sortie cinéma le mercredi'. C'est scandaleux, ça empêche les commerçants et les artisans de travailler". 

"Est-ce qu'on peut manger que de l'herbe ? Voilà la grande question !"

Consommer moins de viande, une tendance à la mode qui irrite Dominique, lui aussi boucher : "c'est les bobos branchés, les végans, végétariens... Je ne sais pas où ils veulent nous emmener ! Est-ce qu'on peut manger que de l'herbe ? Voilà la grande question ! Manger 100 grammes de bonne viande label rouge, ça ne va tuer personne".

La viande et le poisson représentent aujourd'hui environ 6% des aliments consommés chaque jour en moyenne par les Français.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio