Municipales: à Garges-les-Gonesse, la crainte du communautarisme

Emmanuel Macron a appelé à "combattre le communautarisme et l’islamisme" cette semaine. A l’approche des élections municipales, une cinquantaine de listes communautaristes tentent d’émerger. C’est ce qu’on reproche notamment à Samy Debah dans la ville de Garges-les-Gonesse dans le Val d’Oise. Si celui qui est fondateur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) n’accepte pas qu’on lui colle cette étiquette, ses adversaires politiques ont eux des craintes.

(ERIC CABANIS / AFP)

 Reportage Sud Radio d’Alexandre de Moussac

 

Samy Debah a beau se présenter aux municipales sans étiquette, il suscite quand même des craintes. Son ancrage local sérieux inquiète le député (et ancien maire) de Garges-les-Gonesse, François Pupponi. Pour lui, il faut faire barrage à un candidat qu’il estime communautariste.

"Depuis l'élection législative, j'ai essayé de constitué un front républicain pour empêcher ce que je pense être des détenteurs de l'Islam politique de pouvoir prendre une ville importante comme Garges. C'est pour ça que j'ai appelé à voter dés le premier tour [des municipales] pour Benoit Jimenez, qui n'était pas de mon parti, mais que je considère être le mieux à même de faire barrage. Oui, j'ai une inquiétude. Pour avoir vu comment Samy Debah a fait campagne et avec qui, je pense que ça serait dangereux pour notre pays" - François Pupponi

 

Le principal intéressé s'en défend

Alors, les habitants de Garges-les-Gonesse vont-ils devoir choisir entre un front républicain et Islam politique? Le candidat de droite Benoit Jimenez apparaît plutôt confiant. Pour lui, la candidature de Samy Debah n’est pas sérieuse. "On attend de voir. En réalité, il est apparu aux échéances législatives. Il a fait campagne, puis on ne l'a plus revu. Là, on le voit réapparaître aux échéances municipales. Donc on attend de voir qui va l'entourer, et là on se fera un avis".

Samy Debah n’a lui pas souhaité répondre à notre antenne. Mais hors micro, il jure que sa candidature n’a rien de communautariste et qu’il s’adresse à tous les habitants de Garges-les-Gonesse, Musulmans ou non.