Movember : le port de la moustache au service de la recherche médicale

Même les mascottes des clubs du Top 14 soutiennent Movember (©NICOLAS TUCAT - AFP)
Même les mascottes des clubs du Top 14 soutiennent Movember (©NICOLAS TUCAT - AFP)

Avec l’arrivée du mois de novembre a débuté le traditionnel mouvement de solidarité Movember. Directrice Europe de la Movember Foundation, Anne-Cécile Berthier était l’invitée du Grand Matin Sud Radio pour en parler.

En plein mois de novembre, il n’est pas rare de croiser certaines personnalités masculines ou de simples quidams arborer exceptionnellement une moustache. La cause ? Le mouvement de solidarité Movember, qui se déroule tous les ans en France et dans plusieurs pays, notamment anglo-saxons. "Ça a démarré en 2003 en Australie avec un groupe d’amis qui avait décidé de se laisser pousser la moustache pour le fun plus qu’autre chose. Ils ont été étonnés par le nombre de réactions que ça a créé et ont profité de ce mouvement pour essayer de lever des fonds pour le cancer de la prostate à l’origine, et plus globalement pour la santé des hommes", explique au micro de Sud Radio la directrice Europe de la Movember Foundation, Anne-Cécile Berthier.

"Le cancer de la prostate est assez asymptomatique jusqu’à ce qu’il soit trop tard"

Alors que le cancer de la prostate touche 71 000 nouveaux patients par an en France, Anne-Cécile Berthier rappelle l’importance de la prévention. "Il est plus souvent détecté aujourd’hui, notamment grâce aux actions de prévention des associations. Le cancer de la prostate est assez asymptomatique jusqu’à ce qu’il soit trop tard, d’où l’intérêt de le dépister le plus tôt possible, un peu comme le cancer du sein. Le principal message est donc d’en parler à son médecin dès qu’on approche la cinquantaine", souligne-t-elle.

Comment mettre alors le port de la moustache au service de la cause médicale ? "Quand on se laisse pousser la moustache, les gens vous demandent souvent pourquoi vous avez fait ça, car le port de la moustache reste aujourd’hui un peu dépassé malgré le retour à la mode de la barbe. Du coup ça fait parler les hommes, qui peuvent alors expliquer leur geste. Le deuxième moyen d’action, davantage répandu en Angleterre qu’en France par exemple, c’est de demander à des gens de faire une petite donation sur votre page Movember.com pour aider la santé masculine. L’argent est réutilisé par Movember Foundation pour financer la recherche", assure Anne-Cécile Berthier.

Écoutez en podcast l’interview d’Anne-Cécile Berthier dans le Grand Matin Sud Radio

 

Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio