Mort suspecte au CHU de Toulouse : "ce patient a été pris en charge normalement"

urgences hôpital
Un homme est décédé en février dernier quelques heures après son arrivée aux urgences du CHU de Toulouse. AFP

En février dernier, un homme est décédé quelques heures après son arrivée aux urgences du CHU de Toulouse. Y a-t-il eu défaillance lors de la prise en charge du patient ? Depuis que l'information est sortie mardi 9 avril, publiée par nos confrères de Médiacité, l'émotion est vive chez les agents hospitaliers, qui ne cessent de dénoncer le manque de moyens. La direction, elle, se défend et parle de mort inexpliquée. Christine Bouillot de Sud Radio est allée sur place.

"Les urgences 'dégueulent' et ce patient, peut-être, en aurait fait les frais"

Pour les syndicats, le décès de ce patient est la conséquence du manque de personnel dans ce service des urgences du CHU de Toulouse. Pour Isabelle, du syndicat SUD, "les urgences 'dégueulent' et ce patient, peut-être, en aurait fait les frais. Comment faire quand on est infirmier, quand on doit réguler toutes les entrées qui arrivent et dans le même temps, s'occuper de personnes en attente d'être dans un box alors qu'ils sont pleins ?"

"Ce patient a été pris en charge normalement"

La direction de l'hôpital se défend de tout dysfonctionnement : le patient est arrivé avec l'équipe du Samu, qui n'avait rien décelé de grave. Cinq personnes se sont relayées à son chevet et ce jour-là, en plein pic d'épidémie, les effectifs sont au complet : 8 infirmières, 3 internes, 3 médecins. Pour le professeur Sandrine Charpentier, chef du service des urgences du CHU : "ce n'était pas un décès attendu, il a eu une prise en charge conforme par rapport aux hypothèses diagnostics qui avaient été faites pour ce patient, qui a été pris en charge normalement".

Ce manque chronique de personnel et agents hospitaliers est régulièrement dénoncé par les organisations syndicales. La direction répond qu'il y aura d'abord une réorganisation du service des urgences.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio