Marius Colucci : "il faut dire que le porno, ce n'est pas comme ça qu’on fait tout le temps"

Le 9 octobre 2019, France 2 propose une soirée continue dédiée à la pornographie, avec à 21h10 la fiction "Connexion intime" d’Arnaud Bertrand, puis à 22h50 le documentaire "Pornographie : un jeu d’enfant" de Anne-Marie Avouac, suivi d’un débat.

Le comédien Marius Colucci, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Marius Colucci, qui incarne le papa de Chloé dans "Connexion intime", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

 

"Pour de nombreux parents il n’est pas évident d’être sur le coup"

"Ma génération, quand on voulait savoir comment était foutue une femme, on ouvrait le catalogue de La Redoute en se cachant. Il y avait une espèce de découverte qui était secrète et mystérieuse. Aujourd’hui, quand un jeune tape 'comment on fait des bébés' sur Internet, en deux clics il tombe sur des vidéos qu’on n’aurait jamais soupçonnées et qui sont hardcore. Du coup, ce type, qui est aussi maladroit que moi quand j’étais jeune, il pense que l’attitude à avoir lors de sa "première fois", c’est d’être macho et insultant. Et les filles ne comprennent pas.

Internet, c’est un truc qui n’existait pas à notre époque, c’est un truc qui va plus vite que nous. De manière générale d’ailleurs, la technologie va plus vite que l’évolution humaine. Plus on se laissera embarquer par la technologie, plus on va se séparer du truc naturel. Cette nouvelle norme qu’impose la technologie, il faut l’apprendre. Je pense que pour de nombreux parents il n’est pas évident d’être sur le coup", a déclaré Marius Colucci.

"Il faut déjà dire que le porno, ce n’est pas la réalité"

"Il y a ce truc d’enseignement qu’il va falloir faire. Il est compliqué de le faire dans les écoles, car dès que vous essayez de faire de l’éducation sexuelle dans un lycée, vous aurez quinze associations de parents d’élèves qui vont dire : 'non mais c’est pas possible, vous allez faire pire que mieux'.

C’est un débat qu’il faut avoir. Car ça ne changera jamais : on est des animaux sexuels, et on a toujours envie de savoir comment ça se passe. La pudeur dans notre société fait en sorte qu’il est compliqué de le dire à ses parents. Il faut déjà avoir le moyen de dire que le porno, c’est des acteurs, que ce n’est pas la réalité, que c’est pas comme ça qu’on fait tout le temps."

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !