single.php

Luc Stréhaiano sur l'agression de Soisy-sous-Montmorency : "Ce genre de scénario est invraisemblable"

Par La Rédaction

Luc Stréhaiano, maire de Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise), était l'invité de Jean-Marie Bordry lundi 20 juillet dans l’émission "Les vraies voix de l'été" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à partir de 17h.

Un homme a été violemment agressé à Soisy-sous-Montmorency, dimanche 2 août. AFP

Dimanche 2 août après-midi, un homme a été roué de coups par deux individus alors qu'il se trouvait dans une laverie de Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise). Une plainte a été déposée, le maire de la commune, Luc Stréhaiano, a fait le point avec la commissaire de la ville. Il nous livre quelques éléments sur cette agression sauvage.

 

Une agression ultra-violente

C'est un homme "connu dans le quartier" qui lavait son linge dans l'établissement prévu à cet effet, dimanche 2 août après-midi quand soudain un individu est entré sans masque. "Il lui a fait remarquer qu'il fallait qu'il en porte un à l'intérieur de la laverie", raconte le maire de la commune. "Les choses se sont envenimées, il est reparti puis est revenu à plusieurs et l'ont rossé assez copieusement", rapporte Luc Stréhaiano.

L'agression a été très violente, la victime se retrouve avec un traumatisme crânien et de multiples contusions. "Dans la vidéo, on a l'impression qu'il est laissé pour mort", remarque horrifié le maire de la ville. "Il a été très choqué tout comme les habitants", souligne-t-il, après avoir rencontré la victime. Un suspect a été appréhendé, et trois autres "ne vont pas tarder à l'être", annonce le maire.

Une ville réputée paisible

Pourtant, la ville de Soisy-sous-Montmorency n'est pas connue pour ses problèmes d'insécurité. "Ce genre de scénario est invraisemblable", confie Luc Stréhaiano. Les agresseurs ne sont pas des habitants de la commune, mais d'un quartier d'Eaubonne, la ville voisine. "Nous vivons dans la banlieue, il suffit de traverser une rue pour se trouver à Eaubonne", admet le maire.

Dans la ville de Soisy-sous-Montmorency, quelques phénomènes de bandes avaient déjà fait parler d'eux à la fin de l'année 2019. "C'étaient des jeunes de 12 à 15 ans, nous avions convoqué les parents et les méfaits se sont stoppés", se souvient le maire. "Là, nous avons affaire à des personnes entre 35 et 50 ans, ce qui est invraisemblable", s'étonne-t-il.

Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix de l'été" avec Philippe Rossi

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
13H
12H
11H
10H
09H
08H
07H
04H
01H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/