L’Observatoire de la laïcité de Seine-Saint-Denis débattra sur l'universalisme

L’Observatoire de la laïcité de Seine-Saint-Denis organise une journée de débats, le 12 janvier 2019, sur l’universalisme. Djemila Benhabib, essayiste, marraine de l’Observatoire de la laïcité de Seine-Saint-Denis, auteure des livres Ma vie à contre-Coran (VLB éditeur) et Après Charlie – Laïques de tous les pays, mobilisez-vous ! (H&O éditions) était "L’invitée de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 11 janvier 2019 animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail

Débattre autour de l'universalisme, pour quoi faire ?

L’Observatoire de la laïcité de Seine-Saint-Denis organise une journée de débats, le 12 janvier 2019, sur l’universalisme. Djemila Benhabib, essayiste, marraine de l’Observatoire de la laïcité de Seine-Saint-Denis, explique l'universalisme dans ses grandes lignes : "Peu importe d'où l'on vienne, peu importe ses origines, l'essentiel, c'est le projet que l'on porte ensemble. On met l'accent sur ce que l'on veut devenir plus que sur ce que l'on est par notre naissance." Philosophie de vie, conception de l'Homme dans la cité, l'universalisme est important dans nos sociétés plurielles. 

Un des buts est notamment de lutter contre la montée de l'islamisation à visage découvert "des courants politico-religieux très présents en France et qui ne veulent pas partager ces concepts de liberté, de fraternité, d'égalité et ne souhaitent que diviser, mettre en avant leur particularisme religieux". Ces courants sont très bien organisés en France, et "on les reçoit même à l'Elysée", déplore Djemila Benhabib.

"Il est temps d'ouvrir les yeux"

"Frères musulmans et salafistes ont pignon sur rue en France. Rappelons que Nicolas Sarkozy a officialisé cet Islam de France qui n'est pas du tout ouvert à la laïcité. On parle même de plus en plus souvent de déscolarisation des enfants de Seine-saint-Denis, ce qui signifie que les enfants vont dans des écoles parallèles et se font endoctriner. Il est temps de faire les liens, d'ouvrir les yeux et de donner la parole à d'authentiques démocrates."

Quand elle évoque la montée des fondamentalismes en France,  Djemila Benhabib explique qu'il faut "regarder ce qui se passe dans le monde, la place que l'on donne à ces groupes". Elle dénonce le fait que les sociétés donnent trop la parole à un islam conservateur "car on a du mal à imaginer un islam ouvert". Elle ne fait pas confiance à Emmanuel Macron qui ne sort de son silence que pour dire qu'il souhaite réorganiser la loi de 1905 "au profit de qui ? On sait que les associations laïques sont contre ce réaménagement ! Il va donc satisfaire des groupes politico-religieux islamistes en France".

Pour en savoir plus, rendez-vous pour les débats organisés autour de l'universalisme à la Bourse du travail de Saint-Denis à partir de 11h30 ce samedi 12 janvier 2019.

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !