Les salles de cinéma de nouveau prisées : "Les gens amoureux de la salle de cinéma reviennent parce qu'une salle de cinéma, c'est unique"

La 74e édition du Festival de Cannes déplie son tapis rouge à partir de ce mardi jusqu’au 17 juillet avec une compétition haut de gamme et plusieurs films qui sortent simultanément dans les salles. Les salles obscures qui résistent bien malgré la crise sanitaire.

Reportage de Clément Bargain

 

La 74e édition du Festival de Cannes déplie son tapis rouge à partir de ce mardi jusqu’au 17 juillet avec une compétition haut de gamme et plusieurs films qui sortent simultanément dans les salles. Les salles obscures qui résistent bien malgré la crise sanitaire.

Les salles de cinémas ont rouvert le 19 mai, après 200 jours de fermeture. Et le public est au rendez-vous. C'est presque un retour à la normale. Dans de nombreux cinémas, la fréquentation est comparable à celle d'avant Covid.

"Dès que ça rouvert, je m'y suis précipitée"

Depuis la réouverture des cinémas, Dominique et Laure, toutes les deux retraitées, ont repris leurs habitudes. "Dès que ça rouvert, je m'y suis précipitée et j'y suis retourné une à deux fois par semaine comme d'habitude"

"On va au cinéma pour s'échapper"

Le public est au rendez-vous, surtout depuis le 30 juin avec la fin des jauges. Sylvie est responsable d’un cinéma d’art et d’essai. "Ce qu'on demande au Cinéma, c'est de rêver, de rentrer dans une salle et puis de se mettre complètement dans le film. Il y a l'obscurité, il y a des gens qui partagent le film avec vous. On va au cinéma pour s'échapper".

"C'est vrai que j'ai rattrapé beaucoup de films ce qui est un peu dommageable pour les salles"

Et pour pallier le manque, certains se sont tournés vers les plateformes de streaming pendant le confinement. C’est le cas de Julien. "J'ai essayé de lutter tant bien que mal sur les plateformes. C'est vrai que j'ai rattrapé beaucoup de films ce qui est un peu dommageable pour les salles comme "Adieu les cons". Il a été freiné par le Covid. J'ai attendu et j'ai fini par le regarder sur une site gratuit.

"Les gens amoureux de la salle de cinéma reviennent parce qu'une salle de cinéma, c'est unique"

Alors que certains craignaient la concurrence des plateformes, Marc est rassuré. Le public est de retour dans son cinéma de quartier. "Il y a de la place pour tout le monde. Les gens amoureux de la salle de cinéma reviennent parce qu'une salle de cinéma, c'est unique. Ça ne sera jamais le canapé mais avec un super écran télé. Il y a un son, une ambiance. Aucune inquiétude".

En juin, plus de 8 millions de tickets de cinéma ont été vendus. Une fréquentation quasi normale malgré la crise.

Un Reportage de Clément Bargain (avec Maxime Trouleau)