"Le cocktail accessibilité-télétravail joue à plein pour les villes moyennes"

Pourquoi les villes moyennes ont-elles de plus en plus la cote ? Jean Dionis du Séjour, maire d'Agen (Modem), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 22 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Les villes moyennes comme Agen profitent du cocktail télétravail-acessibilité. (Crédit photo : Wikipedia)

"Un temps domicile-travail considérablement dégradé"

Un palmarès recense les trente villes moyennes les plus dynamiques de France. Agen se classe à la 14e place. En tête de ce classement, on retrouve Villefranche-sur-Saône, Chambéry et Pau. À travers cette enquête, on perçoit que les villes moyennes, délaissées pendant des années, sont aujourd’hui devenues plus attractives.

Comment l’expliquer ? "Je l’attribue à des faits objectifs, estime Jean Dionis du Séjour, maire d'Agen (Modem). Je nous compare aux deux métropoles de notre région, Bordeaux et Toulouse. Le marché immobilier est trois fois plus cher. Le temps domicile-travail s’est considérablement dégradé dans les grandes métropoles. Leurs rocades sont devenues des enfers matin et soir. Les métropoles qui ont eu une décennie dorée ont mangé leur pain blanc."

"Un cocktail accessibilité-télétravail"

"Arrive le temps des villes moyennes, juge Jean Dionis du Séjour. Elles n’ont pas ces inconvénients de saturation. Un certain nombre d’entre elles se sont bougées pour devenir très agréables et monter leur niveau de service." Quid de l’emploi dans les villes moyennes ? "D’abord, il y a des secteurs d’activité qui sont très heureux d’aller en province. Le triptyque agenais, c’est pharmacie, agroalimentaire et logistique. Il se porte très bien en province, le foncier est moins cher, et il y a une qualité de la vie demandée par les cadres. La deuxième chose, ce sont les éléments récents. L’accessibilité s’est considérablement améliorée. À partir du moment où Agen n’est plus à 5 heures mais 3 heures de Paris en TGV, vous pouvez envisager de faire trois jours en télétravail à Agen et deux jours à Paris, avec une seule nuit à Paris. Il y a un cocktail accessibilité-télétravail qui joue à plein pour les villes moyennes."

De nouvelles populations se renseignent-elles à l’heure actuelle pour s’installer à Agen ? "Oui, confirme le maire de la ville. Ce qui est nouveau, c'est que les jeunes basculent. Avant, l’idéal des 25-35 ans était d’avoir un pavillon en périphérie, si possible avec bout de piscine. Désormais, ils privilégient le centre-ville. Il y a un ensemble de raisons objectives qui font que le centre-ville est plébiscité."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !