Jean-Michel Sanfourche, maire de Souillac : "la venue d'Emmanuel Macron est une grande chance"

Le chef de l'État est attendu à 15h à Souillac pour rencontrer des élus d'Occitanie. À Souillac, à 20 minutes de Brive au bord de la Dordogne, des manifestations des syndicats sont prévues dès 11 heures ce matin, pour la défense des services publics, des écoles, ou encore des gares SNCF.  La ville de 4.000 habitants sera sous très haute surveillance, ce qui divise la population. Christine Bouillot de Sud Radio s'est rendue sur place.

Thumbnail

"On perd une journée de travail"

La tranquillité des habitants de Souillac va être bousculée, et ça ne plaît pas beaucoup : "ça va coûter très cher, alors qu'ils feraient mieux de nous écouter de Paris, moins dépenser d'argent et le redistribuer" explique un passant au micro de Christine Bouillot de Sud Radio.

Comme à chaque déplacement désormais du chef de l'État, dans le contexte des Gilets Jaunes, des mesures de sécurité seront importantes : contrôles, routes coupées ou encore marchés annulés, ce qui agace profondément les commerçants. "On perd une journée de travail. On a des employés qui resteront chez eux ce jour-là" se plaint un charcutier. Ce retraité de la Pose estime, lui, que les déplacements présidentiels doivent être respectés : "c'est une bonne chose ! Les constitutions de la Cinquième République sont faites de telle sorte que le Président de la République doit pouvoir se déplacer et être respecté au niveau de la fonction".

"On est honoré par sa visite"

Le maire de Souillac, Jean-Michel Sanfourche, est sur la brèche depuis plus d'une semaine pour organiser cette visite, qui est selon lui une chance pour sa ville : "c'est une grande chance, on est honoré par sa visite. On peut être la courroie de transmission des concitoyens avec les autorités et les gouvernants".

Souillac a déjà reçu Emmanuel Macron, c'était alors la folie de la campagne présidentielle de 2017.