Initiation des enfants à la corrida : "C'est faire l'apologie de la violence envers un animal !"

À Béziers, les enfants qui fréquentent les centres de loisirs les mercredis se voient proposer une initiation à la culture taurine, avec visite du musée des arènes ou encore d’élevage de taureaux. Pour les anti-corridas, c'est initier les plus petits à la cruauté ! Pour la mairie, il n’y a rien d’illégal, les aficionados veulent transmettre la culture taurine de la ville. Les opposants ont décidé de manifester mercredi 29 septembre.

À Béziers, les enfants qui fréquentent les centres de loisirs les mercredis se voient proposer une initiation à la culture taurine. © AFP

Reportage de Christine Bouillot pour Sud Radio

 

Initiation à la corrida : "C'est faire l'apologie de la violence envers un animal !"

Cette initiation des petits Biterrois à la tauromachie doit-elle se faire dans le cadre des activités périscolaires financées par la ville ? Non, rétorque le Colbac, le Comité de liaison biterrois pour l'abolition de la corrida. "Pour nous c'est inacceptable, c'est faire l'apologie de la violence envers un animal !, dénonce sa présidente Sophie Maffre-Baugé, puisque la corrida est une mise à mort. C'est dans ce sens que nous le dénonçons et que nous demandons l'annulation de toutes ces sorties".

Pour elle, "ces sorties n'ont pas lieu d'être dans un centre de loisirs. Nous demandons le remplacement de ces sorties par des activités qui ne cautionnent pas la souffrance animale. Pour les arènes, ça fait partie du patrimoine de Béziers, donc évidemment que les enfants doivent les visiter, reconnaît-elle. Mais ces visites doivent se faire hors partenariat avec la Fédération des clubs taurins biterrois, de façon à ce qu'ils aient une approche objective".

"Nous n'avons jamais eu de retours négatifs à ce sujet de la part des parents et des réactions des gamins"

Aucun enfant ne verra une goutte de sang ni de mise à mort : le programme prévoit plutôt la visite des Arènes, du musée et d’une manade. Pas question d’abandonner prévient Bernard Mula, le président de la Fédération des clubs taurins biterrois : "nous ne changerons en rien, car nous ne considérons pas que des enfants qui viennent visiter le musée subissent des traumatismes quels qu'ils soient. Nous faisons ces opérations depuis 4 ans et nous n'avons jamais eu de retours négatifs à ce sujet de la part des parents et des réactions des gamins", tient-il à souligner.

Du côté de la mairie, on explique qu’évidemment il faut une autorisation parentale pour assister à ces visites : "j'ai demandé explicitement aux services de la ville d'avoir un accord écrit des parents pour cette initiation à la culture taurine, qui est la culture d'ici", explique Robert Ménard, le maire de Béziers.

Les opposants vont manifester mercredi 29 septembre après-midi. Ils ont également écrit au Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !