single.php

Incendie en Gironde : plus de 3200 hectares brûlés

Plus de 3000 hectares ont de nouveau été ravagés par un incendie dans le Médoc, entre Lacanau et Bordeaux.

Le cauchemar des incendies de retour en Gironde. Nathan Agulhon a été témoin de l’évacuation du village de Saumos et volontaire pour aider. Sa famille évacuée devant l'avancée de l'incendie, il s’est engagé pour combattre cet incendie.

Incendie en Gironde : toutes les habitations sauvées

"J’ai passé la nuit sur place à faire des sandwiches, donner des boissons, explique-t-il. Nous avons un peu remonté le moral des pompiers qui commencent à fatiguer, pour les soutenir dans cette lutte acharnée contre les flammes sur notre commune." "Donner un coup de main me paraît normal, confie Nathan Agulhon. Je suis originaire de ce village et conseiller municipal de Somos."

"La maison familiale est intacte. Les pompiers, cette nuit, ont essayé de sauver toutes les habitations. Ils ont fait un travail formidable." Comment se présente l’évolution des conditions météo ? "Il n’y a pas eu du tout de pluie. Il n’y en aura certainement pas dans la journée. Le vent s’était un peu calmé cette nuit, là il commence à reprendre un peu. La situation sur Somos même commence à se calmer. Le feu repart sur les communes un peu plus au nord. C’est surtout un travail de surveillance que font tous les bénévoles venus en masse de la Gironde avec leur citerne pour aider."

260 largages effectués par la Sécurité Civile

"Je tiens à remercier le travail et le soutien de tous les concitoyens qui participent à la lutte, réagit Éric Brocardi, porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis début juillet." Quelle est la situation ? "On a toujours tendance à dire que le feu se gagne aussi pendant la nuit. Les objectifs visés ont été de continuer la protection de l’ensemble des points sensibles."

Les pompiers ont donc œuvré à "préserver et sauver les habitations, notamment en en utilisant des contrefeux, et des actions de jalonnements, mobiliser les moyens sur les flancs gauche et droit du sinistre pour rétrécir la tête de feu et calmer la progression. Là, on ne peut pas encore déclarer que ce feu est maîtrisé. On évalue ce feu à 28 km de périmètre, c'est extrêmement conséquent. Les moyens de la Sécurité Civile ont fait 260 largages. En septembre, un incendie de cette ampleur est relativement inédit."


Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/