Il transforme une ferme en cabaret : son histoire devient un film

David Caumette, artiste paysan, fondateur et gérant du cabaret « Les Folies Fermières », à Garrigues dans le Tarn, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 11 mai. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

L'idée de David Caumette, artiste paysan, fondateur et gérant du cabaret « Les Folies Fermières », va devenir un film.

"Rapprocher le monde de la culture et de l’agriculture"

Eleveur, David Caumette avait instauré la vente directe dans sa ferme, avant de l’exploiter différemment en y organisant des spectacles, malgré l’opposition du voisinage et des autorités. Une aventure qu’il a raconté dans un livre, et qui va devenir un film en 2022. "En tant qu’éleveur, tous les jours, on cherche des idées pour améliorer l’image de l’agriculture, et pour vraiment en vivre à la fin du mois", explique l’artiste paysan, fondateur et gérant du cabaret « Les Folies Fermières », à Garrigues dans le Tarn.

"Ce projet de Folies Fermières aura été un challenge d’inédit, explique-t-il. On a essayé de rapprocher le monde de la culture et de l’agriculture, de trouver des points communs entre artiste et agriculteur. Les deux sont des personnes passionnées. Ensemble, on avait mis en place des repas spectacles, les repas étant des produits du terroir servis par les producteurs."

"Une scène mobile au milieu des vaches"

"Aujourd’hui, aussi incroyable que cela puisse paraître, des comédiens comme Alban Ivanov, Michel Bernier, Guy Marchand ou Bérangère Krief nous ont rejoint dans l’aventure et ont décidé de transformer ce projet en film, se réjouit David Caumette. J’ai été contacté pour la mise en place du scénario et je suis allé plusieurs jours sur le tournage. Ils ont choisi une ferme dans le Cantal aussi authentique que la nôtre. On met à l’honneur les produits du terroir français. Le réalisateur devait être un grand amoureux du Cantal et préfére le fromage à la viande."

"Actuellement, on est encore fermé, rappelle le créateur des Folies Fermières. Mais normalement, on devrait avoir les premiers repas spectacles mi-juin et rouvrir midi et soir à compter de juillet. On attend les consignes de Paris, mais on ne va pas pouvoir tenir très longtemps encore. Vu que l’on ne pouvait pas le faire à l’intérieur, on a tout mis dehors. Pendant tout l’été, le spectacle va être dans le pré, avec des apéros concert et des produits du terroir. Nous avons une scène mobile au milieu du champ des vaches : si vous voulez de l’authenticité, on a ce qu’il faut !"

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !