"Il n'y a pas plus sensible au bien-être animal que les artisans-bouchers"

Photo d'illustration

Jean-François Guihard, président de la confédération de la Boucherie Charcuterie, était l'invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio.

Un menu végétarien par semaine dans les cantines scolaires. C'est l'une des propositions de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, qui veut un débat sur la conscience animale.

Invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio, Jean-François Guihard, président de la confédération de la Boucherie Charcuterie, a dénoncé une proposition dogmatique : "Ce n’est pas parce que M. Hulot a des végétariens dans sa famille qu’il faut imposer aux autres familles son mode de vie. La famille de Hulot, ce n’est pas la France."

"On mange tous un peu moins de viande qu'avant, mais il ne faut pas pousser l'absurdité à bout, a-t-il ajouté. Pourquoi ne pas imposer un menu pizza, un menu omelette ou un menu spaghetti aussi ?"

Pour Jean-François Guillard, cette proposition jette l'opprobre sur l'abattage, alors que les bouchers sont, selon lui, très regardants sur les conditions de vie et d'abattage des animaux : "Les artisans bouchers que je représente vont acheter leurs animaux à la ferme, ils les suivent jusqu’à l’abattoir. Il n’y a pas plus sensible au bien-être de l’élevage et des animaux que les artisans bouchers. Ce n’est pas que couper de la viande, ce sont des valeurs."

Écoutez l'interview de Jean-François Guihard, invité du Grand Journal de 18h au micro de Véronique Jacquier

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Jean Dupuis
- Jeudi 30 novembre 2017 à 08:53
Manger moins mais manger mieux. Ras le bol de la grande distribution, mieux vaut aller chez son artisan boucher du quartier qui aura de la viande de qualité et saura conseiller
Planète Dystopie
- Jeudi 30 novembre 2017 à 09:52
Oui, manger végétalien est plus efficace pour lutter contre le réchauffement climatique que de manger local (http://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/aa7541/pdf ; voir pages 7–8). De toute façon, c'est un faux dilemme : on peut très bien être végétalien.ne et locavore (dans la mesure du possible, selon où on habite pour locavore). Et c'est très bien de parler de liberté, mais il ne faut pas s'arrêter à celle des êtres humains, sinon c'est du spécisme – dont on attend encore la pertinence morale. Étant donné qu'on n'a pas besoin de consommer des cadavres d'êtres sentients pour vivre, il n'y a aucune raison morale valable pour continuer d'exploiter et tuer des êtres sentients, l'argent, le gout, la tradition, etc. n'en étant pas.

Ceci étant dit – et il y a beaucoup à lire sur ce sujet (encore faut-il être prêt.e à remettre ses croyances, biais, privilèges et intérêts en question) – la solution portugaise m'aurait semblé mieux : imposer à chaque établissement public un menu alternatif végétalien, ne serait-ce que pour respecter la liberté (de conscience, morale) des végéta*ien.ne.s et véganes, même s'il serait grand temps de respecter la liberté de tous les êtres sentients dans la mesure du possible, déjà en commençant par cesser l'exploitation humaine de ces êtres sentients.
Aurélien
- Jeudi 30 novembre 2017 à 10:05
Proposer une alternative, c'est "imposer". Sémantique typique des gens en conflit d'intérêt.
Coralie
- Jeudi 30 novembre 2017 à 11:56
Ca me fait rire les vegans qui s'en prennent aux artisans au lieu de soulever le réel problème : la viande en barquette de la grande distribution.

Cela prouve que les vegans sont les alliés n°1 de l'industrie agroalimentaire et de la grande distrib qui surfent sur le phénomène.
Ou comment faire du bien-être animal un prétexte pour vendre du soja importé sous des formes diverses : "steaks" végétaux dont on ne questionne pas les modes de production et transformation...

Il faut revenir un peu à la raison : manger une bonne entrecôte de temps en temps achetée chez le boucher plutôt que de des produits prétendument sains parce que vegan, bio... qui sont en réalité synonyme de déforestation, exploitation humaine et engraisse finalement au passage les mêmes : grandes surfaces et groupes agroalimentaires qui se gavent au passage !
Vegan : continuez comme ça bientôt à cause de vous il n'y aura plus aucun produit sains et nous serons tous condamnés à manger industrielle !
Florian J.
- Jeudi 30 novembre 2017 à 12:35
En tous cas la photo donne sacrément faim !!
C'est pas une endive qui me ferait cet effet
Vive les bouchers charcutiers artisanaux !
Ed
- Jeudi 30 novembre 2017 à 12:42
C'est marrant la déforestation vient plus de l'élevage pour les pâtures et les semences de blé/soja que de la demande végane. Mais bon si vous ne voulez pas ouvrir les oeillères...
Jean-François …
- Jeudi 30 novembre 2017 à 12:58
Les bouchers ne m'aiment pas,et ils veulent m'envoyer en prison.. Pourtant je pense qu'il faut les aider à se reconvertir : proposer de la viande végétale le premier qui fait ça à Lille fera fortune. Me contacter en MP si vous êtes boucher ! sur Facebook ou garsmeur@yahoo.fr.Ma proposition est sérieuse ! https://societedelinformation.wordpress.com/
Jean-François …
- Jeudi 30 novembre 2017 à 13:06
Coralie
Vous répétez tous les clichés sur les véganes. Notre soja est cultivé en Europe.Celui qui engraisse les animaux non humains est importé de Chine. Vous semblez préoccupée de l'environnement, de la planète où nous vivrons dans 50 ans et que nous laisserons aux terriens. Renseignez vous. Je pense
1° que le véganisme est la seule solution pour sauver la planète
2) que rien ne justifie le meurtre, le viol et l'esclavage d'êtres vivants.
3) que je ne connais pas plus épicuriens et gourmets que les véganes. Si vous avez des doutes il ya le groupe "adopte un végan-e sur FB. Vous y trouverez le bonheur prés de chez vous.
Gardez votre esprit critique mais renseignez vous.
Orwell
- Jeudi 30 novembre 2017 à 15:32
"il n'y a pas plus amoureux des femmes que les hommes qui les agressent sexuellement"
"Il n'y a plus respectueux des noirs que ceux qui les gardent comme esclave"
"il n'y a pas plus tendre avec les enfants que les pédophiles qui les couvrent d'amour"
"La guerre c'est la paix" !
Hélène C
- Jeudi 30 novembre 2017 à 16:34
Terriens de Shaun Menson(Youtube)...Peaceable Kingdom (Tribe of the Earth en VF)...Cowspiracy (Youtube)...Empathie ( Festival Greenpeace)...Entrée du Personnel...etc...etc...
Hélène C
- Jeudi 30 novembre 2017 à 16:34
Terriens de Shaun Menson(Youtube)...Peaceable Kingdom (Tribe of the Earth en VF)...Cowspiracy (Youtube)...Empathie ( Festival Greenpeace)...Entrée du Personnel...etc...etc...
Freddie55
- Jeudi 30 novembre 2017 à 16:49
"je ne connais pas plus épicuriens et gourmets que les véganes" :
Là je suis MORT DE RIRE !!!!

Une amie végane m'a dit qu'elle prenait des comprimés de vitamines B12 pour pallier le manque de viande. Ca c'est sacrément épicurien !

Arrêtez avec votre pseudo-morale et laissez les gens manger ce qu'ils veulent.

Vous êtes contre "l'exploitation" des animaux ?
Que dites-vous alors des gens qui ont des animaux de compagnie ?
Et puis :
Des chiens d'aveugles ?
Des chiens renifleurs ?

Etes-vous contre ce travail forcé et non rémunéré ?

Lord
- Vendredi 1 décembre 2017 à 14:09
qu'ouis-je? Un flot de disconnance cognitive... 😀
Jean-Jacques
- Vendredi 1 décembre 2017 à 14:40
C'est dingue la mauvaise foi dont les gens sont capables pour continuer à manger de la viande.

Mangez de la viande si vous voulez, mais assumez que vous ne vous en faites ni pour les animaux ni pour la planète .Oui la viande est la principale source de pollution et de déforestation, non "l'abattage humain" ça n'existe pas, c'est comme un viol doux, et non on a pas besoin de viande, ni de lait ni d'oeufs pour vivre en bonne santé.

Donc à défaut de compassion, essayez de trouver un peu d’honnêteté et assumez votre égoisme.


Worldwatchers, Journal of geriatric cardiology, American dietetic association and dieteticians of Canada
Anonyme
- Samedi 2 décembre 2017 à 18:28
incroyable ! tous ces donneurs de leçons ... remplacez la viande, le poisson, le lait, les oeufs ...vous vous porterez mieux !! les agriculteurs ; "on" leur a dit ..cessez votre méthode de culture mécanique en la remplaçant par des produits chimiques ...le bon glyphosate et vous verrez comme ça rend heureux ..
Peb
- Lundi 4 décembre 2017 à 13:19
Jean-François et Planète Dystopie,

Merci pour vos messages, qui résument parfaitement ce que je ressens sans réussir toutefois à l'exprimer. :)

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio