Gilbert Collard - Séquence mémorielle d'Emmanuel Macron sur l'Algérie ? "Il faut arrêter le racolage électoral"

 Gilbert Collard, député européen Rassemblement national, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 27 janvier sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Gilbert Collard interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 27 Janvier à 7h40.

 "L’enfer législatif est pavé de bonnes intentions"

Que pense le député européen du Rassemblement national de la montée des faits racistes en France ? "Les réseaux sociaux sont un exutoire sauvage et brutal pour les conflits communautaristes, notamment au sujet de l’antisémitisme qui s’est aggravé, estime Gilbert Collard. C’est affolant, malgré les efforts, on n'arrive pas à éradiquer cette peste sociale".

 

"La loi Avia est liberticide, estime le parlementaire. Ce n’est pas en mettant les menottes aux mots qu’on empêchera un con d’être con. Au moins, celui qui dit, on le repère. L’enfer législatif est pavé de bonnes intentions, on fait ce qu’on veut avec une loi. J’ai toujours été étonné, sur les réseaux sociaux, que les parquets ne poursuivent pas. Les textes existent". Quid des actes anti-chrétiens ? "Les actes anti-chrétiens sont passés sous silence. Quelles en sont les origines ? Pourquoi cette christianophobie frappe ? On a peur de se poser la question, comme pour la résurgence de l’antisémitisme. Cela vient de l’islamisme radical, du communautarisme".

"Le Président de la téléréalité"

Bonne idée pour tourner la page ou cela va raviver les plaies ? "C’est une très mauvaise idée d'ouvrir une séquence mémorielle sur l’Algérie. parce que la génération de franco-algériens vit dans la colère de la guerre d'Algérie. Si les pères et mères ont pu tourner la page, paradoxalement la nouvelle génération vit cette guerre et en fait un instrument de récrimination (pour employer un terme doucereux) contre la France. 'Mon pays n'est pas la France, c’est l'Algérie, vous êtes des colonialistes', alors que c'est très compliqué".

Pour le député européen RN, "on a vraiment l'impression que c'est du racolage électoral. Monsieur Macron devrait descendre du trottoir, par moment ! Quel intérêt a-t-on à blesser les pieds-noirs, à faire mal à leur mémoire. Quel intérêt a-t-on à raviver les séquelles de cette guerre qui a vraiment été très compliquée, douloureuse ? On ne ferme pas les yeux, des tonnes de livres paraissent. C’est purement électoraliste, comme de souhaiter le nouvel an chinois et pas Noël aux citoyens de confession chrétienne. Emmanuel Macron restera vraiment le Président de la téléréalité".

Manipulés par la communication

Que penser du retrait immédiat d’une grenade lacrymogène controversée, annoncé par Christophe Castaner ? "Là, il nous prend vraiment pour des imbéciles. Il faut savoir que le stock allait s’épuiser. Il l’a épuisé sur les mains coupées, les yeux crevés, les fronts enfoncés… Qu’il n’aille pas nous chanter qu’il retire ce type de grenade. Et celle qui va la remplacer est classée dans la catégorie amie de guerre, et est constituée d’un explosif plus puissant que la TNT. Là encore, pourquoi raconter des bobards qu’une recherche basique suffit à dénoncer ? Ils nous donnent vraiment le sentiment qu’ils peuvent nous manipuler à force de communication".

Interrogé sur le fait que Marine Le Pen pourrait être inéligible en 2022, l'avocat et parlementaire européen estime que "d’abord, rien ne dit qu’elle serait condamnée. Ensuite, en supposant qu’elle le soit, elle pourrait faire appel et un pourvoi en cassation. Elle aurait le temps d’être déjà présidente de la République. C’est donc une information aberrante sur le plan juridique".

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !