Frédéric Adnet : "l'arrivée ou non d'une deuxième vague de Covid-19 est impossible à prédire"

Au-delà de ce week-end, il est impossible de prédire l'arrivée ou non d'une deuxième vague de Covid-19, a estimé Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis et chef des urgences de l'hôpital Avicenne de Bobigny.

Frédéric Adnet est chef des urgences de l'hôpital Avicenne de Bobigny. © AFP

Frédéric Adnet était l'invité de Laurence Garcia et Benjamin Glaise le 22 mai 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Tous les indicateurs sont verts"

À la question de savoir s’il croit ou non à l’arrivée d’une deuxième vague de Covid-19, Frédéric Adnet a répondu : "ce n’est pas du tout que je n’y crois pas ou que j’y crois, ce n’est pas une question de croyance. Pour l’instant, en Seine-Saint-Denis, qui est l’épicentre de l’épidémie en Île-de-France, je n’observe pas de malades qui arrivent aux urgences avec cette maladie. Alors qu’on est dans un département où le confinement intra-familial est difficilement respecté.

Nous avons des indicateurs prédictifs d’une arrivée d’une deuxième vague comme le nombre d’appels au SAMU en lien avec le Covid-19, le nombre de passages aux urgences, le nombre de visites des médecins généralistes au domicile des patients… Tous ces indicateurs sont verts. Et pour qu’ils ne deviennent pas orange ou rouges, il faut un certain temps".

Dépistage massif : "plus on cherche, plus on trouve"

"Il n’est pas question de trop rassurer, et il n’est pas question non plus d’affoler la population. Les mesures barrière sont efficaces, la distanciation est efficace, on en est sûrs. Pour l’instant tout va bien. L’apparition de clusters ici ou là, c’est normal car on fait du dépistage massif. Plus on cherche, plus on trouve. Ces clusters, vont-ils donner une deuxième vague ? Là est toute la question.

Je suis prudemment optimiste. Confiner, rechercher les cas contacts… tout cela a permis de ralentir l’épidémie mais pas de tuer le virus. On est d’accord sur le fait qu’il ne faut pas abandonner toutes ces mesures. En tout cas pour ce week-end, il n’y aura pas de deuxième vague, je peux vous l’affirmer", a déclaré Frédéric Adnet.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !