Foie gras : "S’attaquer à ce symbole, c’est s’attaquer à la France"

La mairie de Lyon a interdit le foie gras pour ses réceptions officielles. Mais les Français, eux, restent attachés à ce met gastronomique unique qui trône sur les tables durant les fêtes de fin d'année.

foie gras
Le foie gras a été banni des réceptions de la mairie de Lyon, mais les Français y restent attachés malgré les polémiques. (Photo by THOMAS SAMSON / AFP)

Avec l’approche du réveillon de Noël et du jour de l’an, le foie gras revient sur les tables des Français. Un incontournable des repas de fin d’année, malgré les critiques concernant l’éthique de sa fabrication. La mairie de Lyon l’a même banni de ses réceptions officielles.

 

 

"Il y a forcément du foie gras à Noël"

Dans une épicerie fine, Jules observe attentivement : le choix est multiple. En conserve, en bloc, en tranches… pour lui, c’est sacré : "il y a forcément du foie gras à Noël". Ce n’est pas seulement un met, "c’est des souvenirs, j’en mange depuis tout petit, depuis mes grands-parents..."

Anne aussi met en avant la nostalgie associée : pour 2021, elle va en rapporter à sa mère, partie vivre à l’étranger. "C’est un plat qu’on partageait souvent à Noël, donc j’avais envie d’en apporter."
"On le mange avec du bon pain, et un peu de fleur de sel."

 

"Cette tradition est vraiment une belle histoire, il faut la persévérer"

L’engouement pour ce met en France ne faiblit pas malgré les controverses. Bruno, responsable de l’épicerie fine, s’en rend bien compte dans sa boutique : "les chiffres restent toujours là, les gens sont toujours passionnés, à Noël, de voir sur cette table un foie gras".
"Je pense que cette tradition est vraiment une belle histoire, il faut la persévérer, il ne faut pas l’enlever. Parce que ça serait dommage."

 

"Que tous ceux qui sont attachés à la gastronomie française défendent la filière"

Marie-Pierre Mé, directrice d’un comité de producteurs, est du même avis. Elle regrette l’interdiction annoncée par la mairie de Lyon : "s’attaquer à ce symbole, c’est s’attaquer à la France, c’est s’attaquer à sa richesse patrimoniale gastronomique".
"Il faut que tous ceux qui sont attachés à la gastronomie française la défendent, et défendent la filière du foie gras."

 

 

Le produit ne devrait toutefois pas disparaître de sitôt des tables de fête : près de trois quarts des Français comptent en consommer durant les festivités de fin d’année.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !