Fin du port du masque dans les transports : "C’est trop tôt"

Un an après son instauration, le port du masque dans les transports en commun va être levé. Une décision médicale ou politique ?

masque
L'Académie de médecine estime nécessaire le retour du masque. © AFP

Adieu le masque dans les transports... La dernière grande restriction anti-covid va disparaître. Pour autant, peut-on parler de la fin de la pandémie ?

Fin du masque : "Dix fois le taux d'alerte"

Cette décision sonne-t-elle enfin la fin de la pandémie de Covid-19 ? "J’aurais bien voulu vous répondre oui, répond Robert Sebbag, infectiologue à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. Quand on regarde la situation aujourd’hui sur la circulation du virus, certes, cela va beaucoup mieux. Mais quand vous regardez le taux d’incidence au niveau national, il est quand même autour de 400 à 450 sur 100.000 habitants, soit dix fois le taux d’alerte. On est à 1.300 personnes en réanimation, certes beaucoup plus bas que cela a pu être. Mais il y a encore 80 à 90 morts par jour."

"Nous en sommes entre 35.000 et 40.000 nouvelles contaminations testées par jour, même si ce ne sont pas des formes graves, précise cet infectiologue. La réalité est donc nettement supérieure. Ce qui veut dire que le virus circule toujours, certes avec beaucoup moins de gravité. Dans les hôpitaux et les Ehpad, le masque reste encore obligatoire."

Une décision prise sur des bases politiques ?

"Le dernier bastion était les transports en commun, souligne Robert Sebbag. Vous n’avez rien de plus clos que cela. Quand vous prenez le métro ou le bus dans les grandes villes, les gens sont serrés les uns contre les autres. C’est très peu ventilé. Malgré tout, le risque de contamination existe. Les gens étaient relativement obéissants. Mais vous allez avoir dans le métro des gens qui porteront le masque et d’autres qui ne le porteront pas."

"Certains vont avoir peur de prendre les transports en commun, estime-t-il. Il faut encore être un peu vigilant. Cela ne gênait pas. Cette décision de supprimer le port du masque a-t-elle été prise sur une base médicale, ou politique, ou autre ? Le virus circule toujours, nous avons deux nouveaux variants en Afrique du sud. Prudence, ce virus est toujours là. Très honnêtement, c’est trop tôt."

 

 

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Laurence Garcia.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !