single.php

Faut-il supprimer les ZFEM, Zones à Faibles Émissions Mobilité ?

Une proposition de loi entend supprimer les Zones à Faibles Émissions Mobilité (ZFEM) interdisant le centre des villes aux véhicules polluants.

toulouse
Des points de deal à deux pas du Capitole, à Toulouse. (Erix Cabanis / AFP)

Des cœurs de ville sont déjà interdits aux voitures les plus polluantes. Douze Zones à Faibles Émissions Mobilité (ZFEM) ont déjà été créées dans les grandes agglomérations.

Des ZFEM "antirépublicaines"

Une proposition de loi propose de supprimer, ou au moins de ralentir le déploiement de ces zones. "Je considère que ces zones sont très injustes, et même discriminantes pour nos concitoyens les plus modestes, les classes moyennes, les ruraux ou les jeunes à qui les parents achètent une première voiture d’occasion", explique Anne-Sophie Frigout, député RN de la Marne.

"Je considère même que ces zones sont antirépublicaines. On a là une entrave à la liberté de circuler, une rupture d’égalité entre les concitoyens, une absence de fraternité et de solidarité envers nos citoyens qui n’ont pas les moyens à mettre dans l’achat d’une nouvelle voiture."

 

Un calendrier mal choisi

"On partage tous la nécessité de diminuer la pollution de l’air. Mais même ceux qui défendent les ZFE reconnaissent que la pollution de l’air diminuerait de seulement 5 à 10% en éliminant des vignettes 5,4 et 3, rappelle Anne-Sophie Frigout, député RN de la Marne. C’est quand même très limité. Je pense qu’il il y a d’autres moyens pour lutter contre la pollution de l’air. Je considère que le principe même de la ZFE est discriminatoire. On fabrique un certain entre-soi dans les centre-villes."

Veut-elle un étalement dans le temps de ces zones ? "C’est vrai que le calendrier est plutôt mal choisi, avec l’inflation, les problématiques de pouvoir d’achat. 36% Des Français concernés par les changements de véhicules n’ont pas un euro à y consacrer, malgré les aides. L’association 40 millions d’automobilistes soutient ma proposition de loi, car elle voit ces ZFE comme un nouveau matraquage des automobiles."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
07H
03H
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/