single.php

Éric Coquerel - "Sanofi est un profiteur de guerre qui délocalise la recherche financée par l'État"

Par Augustin Moriaux

Il aura donc fallu que l'opposition comme le gouvernement s'indignent de la volonté de Sanofi de distribuer le vaccin contre le Covid-19 en priorité aux États-Unis pour que le laboratoire français rétropédale. Seulement, la délocalisation de ses activités tout en profitant du savoir-faire - et des aides de l'État - restent des problèmes majeurs selon Éric Coquerel.

Après avoir ardemment critiqué la gestion des stocks de masques, voilà que le député LFI est "sidéré" par l'affaire Sanofi. (Photo Thomas Samson / AFP)

Propos recueillis par Marine Vanthournout, mis en forme par Augustin Moriaux pour Sud Radio.

 

La secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Économie l'a annoncé ce matin en exclusivité pour Sud Radio : elle juge, elle aussi, "inacceptable qu'il y ait un accès privilégié à un autre pays sous un prétexte pécuniaire". Depuis l'annonce hier soir de la volonté du laboratoire français de fournir en premier les États-Unis dès qu'un vaccin serait trouvé, les polémiques fusent et la réaction de l'État ne s'est pas faite attendre. Sanofi a été contacté par Agnès Pannier-Runacher et depuis, "un correctif a été envoyé". Seulement, rien n'est encore fixé pour l'heure et quoiqu'il advienne, la question d'une priorité américaine s'est posée. Ce qui n'est pas sans "sidérer" le député France Insoumise de Seine-Saint-Denis, Éric Coquerel, qui soulève de manière plus large le problème de la délocalisation des activités à l'étranger malgré des aides de l'État français à hauteur de cent millions d'euros par an.

 

"C'est sidérant. Sanofi est une entreprise française qui a touché 100 millions d'euros l'an dernier en crédit d'impôt recherche. Et je ne compte même pas l'argent touché en CICE et diverses aides de l'Etat. C'est une entreprise qui, tout en touchant des aides de l'Etat depuis des années, a diminué sans arrêt ses centres de recherches en France : on est passé de onze en 2006 à quatre aujourd'hui. Ce que fait aujourd'hui Sanofi, ça s'apparente à ce qu'on appelle "les profiteurs de guerre", pour reprendre le terme de M. Macron. Sanofi est un profiteur qui asseoit sa fortune sur la qualité des chercheurs et salariés français et des aides de l'Etat. La question n'est pas de servir les Etats-Unis en premier, mais on parle d'une entreprise française, qui a des aides françaises. Après, elle aura beau jeu d'expliquer que ce qui a été développé l'a été aux Etats-Unis. Mais bien sûr, puisqu'elle a délocalisé dans les pays étrangers la recherche pour laquelle elle reçoit des financements en France."

L'info en continu
23H
22H
21H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/