Effets secondaires du paracétamol : les pharmaciens prennent une mesure forte

Présents dans nombre de médicaments jusque là disponibles en libre-service - Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, Advil et même Fervex - le paracétamol et son meilleur ami, l'ibuprofène, présentent des risques. Et rares sont ceux qui connaissent le revers de la médaille, contrairement aux pharmaciens qui se réjouissent de la nouvelle : il faudra désormais demander à votre pharmacien ces médicaments qui ne seront bientôt plus disponibles au rayon parapharmacie de votre supermarché.

Fini le paracétamol en libre-service : il faudra désormais demander l'avis du pharmacien.

Un reportage de Clément Bargain pour Sud Radio.

Les adeptes de l'aspirine, le Doliprane ou l'Advil en libre-service dans les rayons des pharmacies risquent de grincer des dents. Désormais, il faudra obligatoirement les demander au pharmacien, et ce dès aujourd’hui. Pour l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, c’est une façon de limiter les risques liés à un mauvais usage de ces produits vendus sans ordonnance.

Comme beaucoup de Français, Nora se soigne essentiellement avec du paracétamol et la frustration se fait déjà ressentir.

"C'est utile pour des courbatures, des fièvres, des petits symptômes d'états grippaux, d'auto-médicamentation. On a l'impression que c'est sans danger en tout cas" raconte Nora, surprise de la nouvelle tombée comme un couperet.

Il faut dire que dans certaines pharmacies, les boîtes d’Advil ou d’Efferalgan sont à la portée de tous. Pour Alexandra, pharmacienne, il ne faut pas banaliser ces médicaments dont connaît trop peu les effets secondaires lorsqu'ils ne sont pas nécessaires.

"Il faut savoir qu'il y a quand même des gens qui peuvent mourir avec du paracétamol" explique Alexandra, pharmacienne.

 

Les vrais dangers du paracétamol et de l'ibuprofène racontés par un pharmacien

Si ces médicaments ne sont désormais plus disponibles en libre-service dans les rayons, c’est avant tout pour éviter le surdosage

Pascal Legrand-Durand est pharmacien : "le schéma-type de beaucoup de gens qui ressentent des états de fatigue est le suivant : prendre un Fervex le matin sans soupconner qu'il y a déjà 1 mg dedans, puis un Doliprane dans l'heure si les maux de tête sont plus prononcés (1 mg aussi), et enfin un Dafalgan. En l'espace de trois heures, la personne aura ingéré quasiment la dose maximale de posologie autorisée (3 mg/jour, n.d.l.r).

À haute dose, ces médicaments représentent un vrai risque pour la santé des patients…

Pascal ajoute que "le paracétamol à haute dose est toxique pour le foie et que l'ibuprofène l'est pour l'estomac".

 

Que les hypocondriaques et ceux qui ont des migraines régulières se rassurent : le paracétamol et l’ibuprofène continueront d’être vendu sans ordonnance. Il faudra simplement les demander au comptoir.