single.php

Edition: Isabelle Saporta va être licenciée de la direction de Fayard

La PDG des éditions Fayard Isabelle Saporta, en désaccord avec la récupération de la marque au profit d'une éditrice marquée très à droite, est convoquée à un entretien de licenciement par la direction d'Hachette Livre, a-t-on appris vendredi auprès d'une source interne à Fayard.

JOEL SAGET - AFP/Archives

La PDG des éditions Fayard Isabelle Saporta, en désaccord avec la récupération de la marque au profit d'une éditrice marquée très à droite, est convoquée à un entretien de licenciement par la direction d'Hachette Livre, a-t-on appris vendredi auprès d'une source interne à Fayard.

Filiale de Lagardère, dont le groupe Vivendi du milliardaire Vincent Bolloré a pris le contrôle en novembre, Hachette Livre (maison mère des éditions Fayard) souhaite que la marque puisse être partagée avec les éditions Mazarine, confiées à Lise Boëll.

Fayard et Hachette Livre sont en conflit depuis plusieurs semaines au sujet de la marque Fayard, l'une des plus anciennes dans l'édition en France, dont Isabelle Saporta est PDG depuis juin 2022.

Elle y a été auteure depuis 2011, puis éditrice extérieure et directrice littéraire avant d'en prendre la direction.

Isabelle Saporta a été reçue vendredi par Stéphanie Ferran, directrice générale déléguée d'Hachette Livre, pour parapher un accord de licence, alors qu'elle avait proposé des solutions alternatives, a précisé la source interne. Elle a donc été convoquée à un entretien de licenciement le 20 mars.

La direction de Fayard estime que la ligne politique d'auteurs que Mazarine compte faire venir, grâce à sa nouvelle dirigeante Lise Boëll, marquée à droite, va nuire à son image.

Selon L'Obs, l'un de ces auteurs est le président du Rassemblement national Jordan Bardella.

Les salariés de Fayard, dans le conflit en cours, ont pris fait et cause pour leur direction, dans un courrier adressé jeudi au PDG d'Hachette Livre Arnaud Lagardère et à Stéphanie Ferran.

"Les incertitudes quant à l'avenir des marques Fayard et Mazarine et à celui de notre PDG ont déjà des effets très concrets sur notre quotidien dans l'entreprise et sur nos relations avec nos partenaires extérieurs, notamment les auteurs", ont-ils écrit dans ce courrier dont l'AFP s'est procuré copie.

Les salariés y réclament "l'entière séparation des marques Fayard et Mazarine". L'association des deux porte "préjudice à l'identité de Fayard et brouille sa perception par nos clients (libraires et lecteurs) et nos auteurs", estiment-ils.

La lettre à M. Lagardère et Mme Ferran a été "signée par la majorité" des 42 salariés de l'entreprise, d'après une autre source interne.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/