Durcissement du contrôle technique : "Au final, cela permettra des économies"

Après six mois de sursis, le contrôle technique va se durcir à partir du 1er juillet prochain notamment pour les propriétaires de voitures diesel datant d'après 2006. Dans les centres, les contrôleurs s'organisent
 

 

Reportage de Cyprien Pézeril

Thumbnail

A un peu moins de deux semaines de l'entrée en vigueur des nouvelles modalités du contrôle technique, les automobilistes se ruent pour faire réviser leurs voitures.

Les automobilistes vont faire des économies : on va prévenir les problèmes techniques plutôt que de les guérir

A partir du 1er juillet, les contrôleurs devront notamment tester le niveau de pollution des moteurs diesel. Ce point de contrôle supplémentaire leur imposera de consacrer plus de temps à chaque véhicule.

Mais Fabrice Godefroy, le président de l'association des diésélistes de France se veut rassurant, le contrôle technique - autour de 90 € en moyenne - ne coûtera pas plus cher : "Au bout du compte, ce sera une économie pour le consommateur : on va éviter d'avoir des dysfonctionnements graves sur le véhicule, explique-t-il. On va prévenir plutôt que de guérir des problèmes techniques qui pourraient faire qu'au bout du compte, ça serait plus cher pour le consommateur."

Moins d'une voiture sur 20 pas conforme

Selon les projections, moins d'une voiture sur 20 ne serait pas conforme. Pour les véhicules concernés, les automobilistes auront alors deux mois pour se mettre aux normes et effectuer une contre visite.