Débat de l’entre-deux-tours : "La même affiche, mais absolument pas le même match"

Quelles sont les clés pour remporter le débat de cet entre-deux-tours pour les deux finalistes de l'élection présidentielle ?

Le ton avait été aussi violent qu’ironique il y a cinq ans de cela, lors du premier débat de l’entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Cette fois, comment cela se passera-t-il ?

Débat : à chaque candidat son objectif

"C’est la même affiche mais absolument pas le même match, estime Charlotte Euzen, professeur de communication politique à Sciences po Lille. L’idée pour l’un comme pour l’autre est d’arriver à dérouler des propositions. De montrer qu’ils ont une vraie vision de la France. Néanmoins, ils ont un objectif totalement contradictoire."

"Emmanuel Macron va avoir en tête de dire qu'il ne s’agit pas d’une sixième année de quinquennat, mais d'un moment complètement différent. Cinq nouvelles années et une offre complètement renouvelée. Marine Le Pen, quant à elle, doit prouver qu’on peut lui laisser les clés de la maison. Qu’elle est capable de tenir un pays, y compris dans un moment de crise inédit."

 

"Petites piques et escarmouches bien préparées"

Nous vivons un temps politique de petites phrases. Est-ce que les équipes des deux candidats en ont préparé ? "Oui, sans aucun doute, sur différents sujets, estime l’auteur de "Funambules : le discours politique décrypté" aux Éditions du Rocher. D’ailleurs, Marine Le Pen s’est enfermée plusieurs jours en Normandie avec ses équipes, pour travailler à des simulations de ce débat et réfléchir à ces réparties qui font mouche."

"On ne s’attend pas à une formule comme "le monopole du cœur" il y a quelques années. Mais il y aura ces petits piques et ces escarmouches bien préparées, estime-t-elle. Mais comment convaincre ? "C’est un exercice très long, les sujets vont s’enchaîner de manière rapide pour en traiter le plus possible. Il faut sur chaque thème être extrêmement rapide et précis pour remporter l’adhésion des spectateurs. Il va falloir tenir sur la longueur sans s’essouffler, ni s’agacer des piques de l’autre. C’est un exercice sous haute tension dans lequel le mental joue énormément."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !