Cyril Ernst : "Il y a d'autres méthodes efficaces que les tests barbares sur les animaux"

Cyril Ernst (PETA) : "Il existe d'autres méthodes efficaces que les tests barbares sur les animaux"

Cyril Ernst, porte-parole de PETA France (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux), était ce vendredi l'invité de Philippe David et Patrick Roger dans l'émission "Seul contre Tous".

Alors que démarre aujourd'hui la 31ème édition du téléthon, une polémique vient ternir le lancement du célèbre événement caritatif. Tout part d'une vidéo, dans laquelle une certaine Pascaline Wittkowski, atteinte de dystrophie musculaire, milite pour que cessent les expérimentations pratiquées sur des animaux, avec cette phrase lourde de sens : "Si vous voulez vraiment aider les malades, ne donnez plus au Téléthon". Une prise de position forte que comprend et défend Cyril Ernst, le porte-parole de PETA France, acronyme de "People for the Ethical Treatment of Animals" ("Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux" ndlr).

"Si on montrait aux gens ce qu'il se passe dans les labos, ils ne donneraient plus"

Invité ce vendredi du débat de l'émission "Seul contre tous" sur Sud Radio, M. Ernst s'en explique tout en saluant le message adressé par cette femme d'une cinquantaine d'années. "Il faut assez de courage pour s'exprimer comme elle le fait donc je lui tire mon chapeau", affirme-t-il, avant de prendre la défense de l'intéressée : "Je pense qu'elle a tout à fait raison. Les expériences réalisées sur les chiens sont extrêmement cruelles". "Les malades n'ont jamais demandé ça et surtout, le Téléthon et d'autre instituts de recherches, après des décennies de financement et de recherches sur les animaux, ne trouvent pas de remède pour les myopathies", ajoute-t-il, dénonçant un "constat alarmant d'échec".

"Ce que l'on dénonce aujourd'hui, c'est l'inefficacité du modèle animal qui est incapable de prédire les résultats que les médicaments vont avoir sur les humains. Donc on a besoin de passer à une étude des maladies humaines, sur des cellules humaines", poursuit-il, citant l'exemple de méthodes telles que celles des "cellules souches", des "organes sur puces", mais aussi "des cellules saines pour faire des greffes fonctionnelles". "Il y a plein de méthodes efficaces pour les patients, plutôt que de continuer à faire des tests barbares et archaïques sur les animaux", insiste-t-il encore. "Si on faisait ces expériences dans la rue, si on torturait des chiens, qu'on les élevait pour leur faire développer une maladie et qu'ils agonisaient lentement, les gens qui feraient ça iraient en prison. Là, parce que c'est derrière les murs des laboratoires, on a l'impression que c'est normal alors que pas du tout", surenchérit-il.

Interrogé par ailleurs sur le timing du message de Pascaline Wiitkowski, qui coïncide avec le début du Téléthon, notre invité tient à rappeler que "dans une enquête qui montre l'agonie des chiens dans un laboratoire financé par Téléthon, un responsable du labo dit que si on montrait aux gens ce qu'il se passe, ils ne donneraient plus". Et Cyril Ernst de conclure : "Si l'opération de Téléthon est de tromper les gens en leur demandant des dons pour des choses qu'ils ne cautionnent pas, c'est leur souci ! Nous, ce que l'on souhaite, c'est au contraire d'aider la recherche en faisant un électrochoc pour dire qu'il faut absolument passer à des modèles plus prédictifs et pas cruels et ainsi arriver à des découvertes, parce que cela fait des décennies que l'on a rien trouvé".

>> Retrouvez le podcast de l'émission 

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Fevre
- Vendredi 8 décembre 2017 à 16:35
Ne plus faire souffrir les animaux dans aucun laboratoire . C'est honteux . Personne ne voudrait vivre ces atrocités. Ils n'ont pas à payer pour les humains
Lagrange catherine
- Vendredi 8 décembre 2017 à 18:59
Je salue Mme Wittkowsky pour son témoignage. Elle dit: " je ne suis pas un chien " car les tests cruels effectués sur les animaux ne la feront pas remarcher!!! Et il y a d'autres méthodes. Moi , je ne donne pas pour le Téléthon! Je donne pour aider les animaux!!!!
shyna tyler
- Vendredi 8 décembre 2017 à 22:18
evitons de faire souffrir pour mieux guerrir!! Ce n est pas la devise des francais!! Vous leur avez menti, trahie, trompe!!! La confiance n est plus et les dons non plus!!!
Durand Sandrine
- Vendredi 8 décembre 2017 à 22:29
Moi je ne donnerais jamais 1€au telethon trop horrible ce qu’ils font aux animaux ils ont qu’à faire leurs expériences sur les pedophiles
galindo
- Vendredi 8 décembre 2017 à 23:09
Demandons aux gens qui on des chiens de faire un don au tététhon si ils veulent bien donner leur chien pour des experiences médicales !! Alors .....
Alors je dit STOP aux experiences inutiles
Cazals
- Samedi 9 décembre 2017 à 05:17
L'incohérence et l'insistance des humains face à ces expériences totalement perverses, cruelles et inutiles !!!! Toutes ces horreurs n'ont pas oermis de trouver une solution alors à quoi bon s'acharner sur les animaux ??? Pour des scientifiques vous êtes vraiment très limités mentalement et je ne cautionnerais jamais de telles absurdités...surtout en sachant qu'il existe d'autres méthodes de test
dutois
- Samedi 9 décembre 2017 à 16:03
téléthon c est une honte une maltraitance et une souffrance horrible pour les animaux à vomir
Lydia LLINAS
- Dimanche 10 décembre 2017 à 09:43
Contre la torture des Animaux !
poure nadine
- Dimanche 10 décembre 2017 à 14:32
stop à cette torture il y a d'autres moyens pour ne plus faire souffrir des animaux , je ne donne que pour la protection animale..
Bamboo
- Dimanche 10 décembre 2017 à 15:12
Souffrance inutile. On gaspille l'argent des donateurs et on fait croire aux malades qu'on va trouver un traitement. Nous ne sommes pas des rats de 70 kg. Le modèle animal est complètement différent du modèle humain. Il est temps de financer la recherche alternative des groupes de chercheurs travaillent sur des nouvelles méthodes comme Pro Anima ou Antidote la recherche éthique oui mais non à la recherche souffrance. De quel droit l'homme s autorise à pratiquer ces tests sur d'autres espèces vivantes ? C'est fini le moyen âge il est temps d'évoluer . Donnez vos dons à Antidote ou Pro Anima. Bravo à Pascaline 💟
vero
- Dimanche 10 décembre 2017 à 21:42
bravo au courage de ce jeune homme!il a raison! il a raison il y a d"autres methodes qui ne font pas souffrir des animaux! je cotise depuis des années pour Antidote Europe, une association qui fait de la recherche en evitant de torturer des animaux
monique cavard comte
- Lundi 11 décembre 2017 à 20:08
J'avais vu la vidéo montrant ces pauvres chiens,c'était horrible je ne pouvais m'enlever cette image de ma tête et j'en pleurais .D'ailleurs j'ai posté un message sur la page du téléthon disant que je ne donnerai rien parce que.on torture ces animaux...et puis les riches n'ont qu'à donner . et vive ma chienne et mes chats .
anne quiévreux
- Jeudi 26 avril 2018 à 17:57
Philippe David se ridiculise en" ayant marre des polémiques sur la condition animale": les hommes traitent les animaux d'une manière ignoble, dans tous les domaines, il est intolérable que cela continue en toute impunité.
Il me rappelle un "honorable" collègue (et pas un primaire, croyez moi) qui refusait de signer une pétition en faveur des animaux par ces mots " je me fous qu'ils souffrent, c'est pas moi que le sens".
Si certains se plaignent de la polémique sur la condition animale, je crie haut et fort qu'on en fera jamais assez car nos crimes contre eux n'ont pas de limites. J'ai moi-même e.a.plusieurs fois signé des décharges de responsabilité pour mes médecins en refusant catégoriquement que l'on m'injecte "du jus de cheval martyrisé", entendez le vaccin antitétanique.
Pour conclure; ils sont de plus en plus nombreux les chercheurs qui rejettent l'expérimentation animale, la considérant (comme le professeur Pietro Croce , dans les années 80') comme une erreur de méthodologie et que les chercheurs iraient beaucoup plus rapidement en se focalisant sur les alternatives qu'il faut faire avancer (donc leur accorder des crédits substantiels et non de ridicules aumônes comme actuellement). On sait que les résultats obtenus sur les animaux ne sont fiables qu'à moins de 20%. Je ne sais comment vous appelez cela, moi j'appelle cela la "roulette russe".
Je remercie Sud-Radio pour avoir invité Cyril Ernst qui a avancé des arguments très convaincants et souhaite qu'elle invite un ou des scientifiques travaillant sur les alternatives, lesquels pourraient expliquer de manière détaillée pourquoi les essais sur les animaux sont plus qu'aléatoires.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio