Croisières : "Dans le port de Marseille, "c'est no limit !"

Le collectif Stop Croisières et Extinction Rebellion ont bloqué, avec des canoës pendant près de 2 heures, l’entrée du port de Marseille au plus grand paquebot du monde : le "Wonder of the Seas". Ils dénoncent tous la pollution engendrée par ces géants des mers dans la cité phocéenne.

paquebot pollution
Une vingtaine de personnes ont retardé l’arrivée du "Wonder of the Seas" à Marseille le 14 juin. © AFP

Reportage de Lionel Maillet pour Sud Radio sur l’action coup de poing d’une vingtaine de militants qui ont retardé hier l’arrivée à Marseille.

 

Anti-croisières : "J'espère qu'on va inspirer d'autres gens qui vont empêcher ces bateaux de venir polluer"

Il aura suffi d’une douzaine de canoës attachés à une cuve flottante pour bloquer le plus grand paquebot du monde pendant prés de 2 heures. Pour David, qui a participé à cette action coup de poing, c’est une réussite. "On a réussi à démontrer que c'était faisable, se réjouit-il. J'espère qu'on va inspirer d'autres gens qui vont empêcher ces bateaux de venir polluer. Les pollutions de ce bateau-là vont sur les quartiers nord de Marseille alors qu'on parle de réchauffement climatique et de lutte contre la pollution".

362 mètres de long, 5.000 passagers : le "Wonder of the Seas" a finalement pu faire escale à Marseille et c’est ce que ne veulent plus voir les militants d’Extinction Rébellion. "Quand on voit les navires de croisières passer, ils sont accompagnés d'un nuage noir, dénonce l'un d'eux. Ces retombées causent des maladies relativement bénignes comme de l'asthme et de l'allergie. Mais elles causent aussi des cancers et des maladies cardio-vasculairesÀ Marseille, avec le simple fait de respirer, la pollution tue 2.500 personnes par an".

 

Dans le port de Marseille, "c'est no limit !"

Il faudrait au moins pouvoir limiter le nombre de navires comme le font d’autres villes, explique Marcelle, du collectif Stop Croisières. "Palma de Majorque, Barcelone, Venise, Santorin, Dubrovnik : il faut limiter le nombre de bateaux et de passagers par jour. Ici c'est 'no limit' !, fustige-t-elle. Marseille est le port de France qui accueille le plus de croisières et c'est le seul qui n'a aucune limite".

Ces géants des mers provoquent "des problème aussi bien sanitaires qu'environnementaux. On sait qu'il y a des morts prématurées dues à ces grosses pollutions. Les habitants souffrent et le climat aussi. Et malgré ce qu'on dit, il n'y a pas de retombées vraiment économiques sur le territoire parce qu'ils repartent le soir même. On n'a pas tellement les bénéfices et on a tous les inconvénients..."

 

 

Pendant l’été, Marseille accueille 2 paquebots de croisières par jour, et jusqu’à 4 à la haute saison.

Aurélie

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !