Covid-19 : "on ne se contamine pas moins à l’école que dans la sphère familiale"

Guislaine David, co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat d'écoles primaires Snuipp-FSU, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 14 janvier. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Comment aménager le moment du repas dans les écoles pour limiter les contaminations ? (Charly Triballeau / AFP)

Faut-il fermer les cantines pour limiter la transmission du coronavirus ?

 

"Moins de contacts sur les temps de repas"

"Bien sûr il ne faut pas fermer les cantines, car le repas est essentiel pour les élèves à l’école, mais les adapter, estime Guislaine David, co-secrétaire générale et porte-parole du syndicat d'écoles primaires Snuipp-FSU. Ce sont des mesures d’adaptation qu’il faut, pour qu’il y ait moins de contacts sur les temps de repas. C’est à ce moment-là que les enfants n’ont pas de masques et qu’il y a plus de risques de contamination."

Quelles sont les mesures mises en place ? "On évite de brasser les élèves, on les fait manger classe par classe. On essaie de garder l’entité classe. Cela n’empêche que les enfants sont quand même proches en termes de distance. On ne va pas les empêcher de parler."

 

"Des cas avérés retournent dans les familles"

Peuvent-ils être plus éloignés les uns des autres ? "Cela dépend des communes, si les espaces des cantines sont assez grands. Mais dans d’autres, c’est très rapproché, avec beaucoup d’élèves à manger en même temps. On ne peut pas multiplier les services. En mai et juin, des aménagements avaient été faits, en mettant notamment les repas dans les classes ou d’autres espaces. C’est là aussi où il faut creuser pour amener de la distanciation."

Possède-t-on des indicateurs de contamination dans les cantines scolaires ? "Contrairement à ce qu’annonce le ministre de l’Éducation depuis des mois, on ne se contamine pas moins que dans la sphère familiale. Cela a augmenté chez les 0-9 ans. Nous avons aussi beaucoup d’enfants asymptomatiques. Il faut faire attention car ces cas avérés retournent dans les familles. Et quel que soit le scénario envisagé, il faut s’y préparer dès maintenant s’il entre en vigueur dans 15 jours."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !