Clermont-Ferrand : une fresque très limite

Au CHU de Clermont-Ferrand, une fresque qui avait pour but de dénoncer la loi sur la santé de Marisol Touraine est sortie d’entre les quatre murs de la salle de garde des internes et fait polémique.

Thumbnail

"Tiens, la loi santé !!!" ou "Tu devrais t'informer un peu !" ou, pire, "Prends la bien profond !!", voilà les dialogues qui ont été ajoutés sur la fresque du mur de la salle de garde des internes du CHU de Clermont-Ferrand.Cette image dépeint à l’origine les super-héros Flash, Superman, Batman et Superwoman en pleins ébats sexuels avec Wonder Woman. L'ajout quelque peu grivois avait pour but de dénoncer la loi sur la santé de Marisol Touraine.Une photo montrant cet "ajout" a été publiée ce week-end sur la page Facebook du collectif "Les médecins ne sont pas des pigeons, avant d’être retirée. Mais c’était trop tard, car le cliché a eu le temps de circuler sur les réseaux sociaux. Cela aurait pu en rester là, mais "l’œuvre" a été dénoncée par l’association "Osez le féminisme", qui y voit représentée dans la peau de Wonder Woman la ministre de la Santé. L’association considère que la fresque fait "l’apologie du viol collectif". Marisol Touraine, elle, trouve le résultat final "particulièrement choquant".