single.php

Chantier de l'A69 : un week-end sous haute tension

Par Jean-Baptiste Giraud

Une nouvelle manifestation, dont des militants radicaux, devrait prendre pour cible le chantier de l'autoroute A69.

A69
Manifestation contre le projet d'autoroute A69 entre Toulouse et Castres le 21 avril 2024 à Toulouse (Matthieu RONDEL - AFP/Archives)

Plus d’un millier de gendarmes sont mobilisés jusqu’à dimanche, face à une manifestation d’ampleur contre le chantier de l’A69. Un chantier régulièrement pris pour cible. Onze engins de chantier ont même été brûlés en quelques mois.

A69 : des militants qui veulent en découdre

"En principe, la manifestation ayant été interdite, dans un monde idéal, il ne devrait pas y en avoir, souligne Olivier Fabre, maire de Mazamet et premier vice-président de la communauté d’agglomération Castres-Mazamet. Malheureusement, dans la réalité, on voit bien que les militants les plus radicaux, je dirais même les plus extrémistes, ont décidé d’en découdre malgré tout."

"Nous sommes habitués depuis des mois à des exactions quasi quotidiennes autour de ce chantier. L’État a pris les choses en mains hier : une ZAD a été démantelée. Mais d’autres manifestants sont arrivés et semblent vouloir s’installer sur un terrain privé. Avec, pour les forces de l’ordre, une plus grand difficulté à les expulser. Ils vont peut-être vouloir faire rayonner la manifestation ou des actions depuis ce terrain tout au long de ce week-end."

Des engins de chantier incendiés

Depuis le début de la semaine, des contrôles ont permis de confisquer des haches et des couteaux. « Je confirme que de nombreux ustensiles pouvant être extrêmement dangereux ont été saisis, explique Olivier Fabre, maire de Mazamet et premier vice-président de la communauté d’agglomération Castres-Mazamet. "Ce n’est malheureusement pas nouveau : cela avait déjà été le cas lors des précédentes manifestations. Et tous les jours depuis deux semaines, il n’y a pas une nuit sans qu’un engin de chantier soit incendié."

"Les ouvriers du chantier sont pris à partie tous les jours. Des entreprises ont été incendiées au mois d’octobre. Un climat d’hyper violence a été installé par ces opposants, mais le chantier se déroule selon le rythme prévu, malgré ces dégradations et ces sabotages. L’objectif est que cette autoroute soit mise en service fin 2025, début 2026."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
08H
07H
05H
04H
23H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/