Canicule, sécheresse… Redoutez-vous ces pics de chaleur à répétition ?

Brigitte Barèges, Maire de Montauban, Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’Université de Paris, et Rémy André étaient les invités du débat du jour sur l’antenne de Sud Radio, avec Benjamin Glaise et Judith Beller.

Un nouvel épisode caniculaire en cette fin de semaine.

La chaleur est de retour après le premier pic que l’on a déjà connu cet été en France. Selon Rémy André, le Monsieur météo de Sud Radio, cet épisode de chaleur "sera peut-être moins intense en température, mais plus durable, jusqu’en début de semaine prochaine. Nous atteindrons demain des valeurs supérieures à 40 degrés dans le centre du pays."

 

Gagner des degrés en centre-ville

Ces pics de chaleurs s’accentuent-ils au fil des années ? "Oui, cela commence, mais on est sortis d’un épisode appelé petit âge glaciaire, du 15e siècle jusqu’à la fin du 19e siècle. Puis est venue l’ère industrielle, qui a augmenté le niveau de gaz à effet de serre dans notre atmosphère, et là les choses se sont un peu emballées. Nous avons amplifié le phénomène, c’est un effet entropique. Depuis une vingtaine d’années, on voit se multiplier les pics de chaleur et les épisodes caniculaires."

Pour Brigitte Barèges, maire de Montauban, "nous sommes quand même habitués à ces épisodes de forte chaleur l’été. Les gens savent qu’il faut rester chez soi en début d’après-midi, faire ses courses le matin. Montauban a de la chance car c’est une ville très étendue, très arborée et très verte. Chez nous, l’épisode est plus intense sur le centre-ville, plus dense. J’ai beaucoup accentué la végétalisation et la présence de l’eau par les fontaines, des brumisateurs. Nous allons offrir des parasols aux cafetiers et surtout planter des arbres. Cela permet peut-être de gagner quelques degrés sur le centre-ville."

 

Les impacts les plus importants sur les premiers jours

"Nous sommes actuellement en vigilance canicule jaune, détaille Brigitte Barèges. Nous sommes en alerte avec nos services sociaux, nous avons identifié les personnes à qui amener de l’eau, des repas à domicile, des personnes suivies de très près. Si elles le souhaitent, nous pouvons les déplacer dans des pièces réfrigérées. Nos populations sont quand même un peu habituées dans nos régions. Les bons réflexes sont là depuis longtemps.  J’entends développer un grand jardin de cœur de ville et les rives du Tarn pour récupérer un peu de fraîcheur. Le préfet aura prévu de déclencher le plan orange en fin de semaine."

Quel est l’effet de cette chaleur sur notre corps ? "Cela a un impact important sur notre organisme, confirme Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’Université de Paris. Cela dépend de la vitesse à laquelle la chaleur s’installe. Les impacts sont les plus importants sur les premiers jours, d’autant plus si l’on est en situation de fragilité. On a très peu de moyens de réagir à l’intérieur, de façon endogène, face à la hausse de température. La seule chose que l’on puisse faire est de l’éviter, de rester dans les endroits frais, où les endroits où l’humidité est importante, les ilôts de fraîcheur. Dans les centres métropolitains, le goudron et les pierres renvoient la chaleur. Il faut essayer de trouver tous les moyens pour éviter cette chaleur."

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !