À Montpellier, une police municipale des transports en 2023

À Montpellier, une police municipale dédiée aux transports verra le jour en 2023. Michaël Delafosse, maire de Montpellier (PS), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 7 juin. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

"Ces policiers seront armés"

Michaël Delafosse, maire de Montpellier (PS) promet une police métropolitaine des transports, forte d’une quarantaine d’agents. Quelles seront leurs missions ? "Nous mettons en œuvre une promesse de campagne pour sécuriser les transports en commun, tramways et bus. 42 agents évolueront pour rappeler les règles dans les transports, mais aussi pour assurer une présence face aux actes de malveillance parfois commis dans les transports en commun : vols, harcèlement contre les jeunes femmes…"

"Par leur présence, détaille le maire, ils vont rassurer les gens qui parfois disent avoir peur de prendre les transports le soir. Cela va conforter le sentiment de sécurité. Ils pourront verbaliser et interpeller, et ils seront armés." Pourquoi les armer ? "Parfois les missions de police peuvent être dangereuses. Il faut que les officiers puissent intervenir en toutes circonstances. Un armement leur permet, si jamais il y a un problème, de pouvoir se défendre."

 

"Recruter des policiers est difficile"

Mais pourquoi attendre 2023 pour mettre en place cette police municipale ? "Cela prend un peu de temps à mettre en place, mais l’enjeu est qu’ils soient bien formés pour intervenir dans le cadre de nos règles. En 2023, nous serons en plein effectif. Nous allons monter en puissance progressivement, coordonner polices municipale et nationale. Mais nous renforçons nos effectifs. L’enjeu est de former."

"Il faut savoir que pour beaucoup de maires, recruter des policiers municipaux et même des policiers nationaux est difficile, souligne Michaël Delafosse." Parmi les critères, doit-il y avoir une ouverture à la diversité ? "La police, ce peut être des femmes, des hommes. Ce sont des citoyens de la république dans leur diversité. On recrute sur la base de la compétence, du respect de la déontologie et du professionnalisme."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !