"87% des oiseaux de mer sont touchés par l'ingestion de déchets plastiques"

L’objectif est ambitieux: recycler tous les plastiques en France à l’horizon 2025. Des systèmes de type consigne seraient envisagés au gouvernement. Une loi devrait être présentée à l’Assemblée nationale cette année.  Aujourd'hui, la France  recycle moins d’un quart de ses 27 millions de tonnes de déchets plastiques produits chaque année. Et beaucoup se retrouvent en Méditerranée, l’une des mers les plus polluées au monde.

 

Reportage à Marseille de Lionel Maillet

Thumbnail

De la corniche, la vue sur la rade de Marseille est sublime... Beaucoup moins en regardant ce que la mer ramène sur les rochers, constatent ces passants: "Des sacs, des bouteilles, des canettes... Tout ce que les gens laissent et ne ramènent pas chez eux !"

"Des micro-particules éternelles"

95 % des déchets retrouvés sur les plages ou à la  surface de la Méditerranée sont en plastique, explique Benjamin Van Hoorebeke, de l’association Surfrider: "Au bout de plusieurs siècles, ils se dégradent et disparaissent de notre vue, mais ils restent toujours présents dans l'environnement sous forme de micro-particules de plastiques qui, elles n'ont certainement pas de durée de vie: elles sont certainement éternelles !"

Les animaux meurent de faim, le ventre rempli de plastique

Des macroplastiques mais qui font d’énormes dégâts sur les espèces marines, alerte Isabelle Poitou, la directrice de Mer et Terre, une association luttant contre les pollutions marines: "87% des espèces d'oiseaux de mer sont touchées par les ingestion de déchets plastiques. Donc on va avoir des occlusions, et parfois aussi des morts de faim. L'animal croit qu'il a bien mangé, il n'a plus faim, son ventre est plein, mais plein de choses qui ne le nourrissent pas."

Fausse bonne idée du président Macron?

Des bouteilles compactées dans un centre de recyclage à Bègles - JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Pour autant l'objectif de 100% de plastique recyclé d'ici 2025 fixé par Emmanuel Macron représente une fausse idée, selon la porte parole d’Europe Ecologie les Verts en région PACA, Christine Juste: "C'est le pansement sur un problème, mais le véritable médicament serait serait d'arrêter la production de plastique. Donc il faut les interdire partout."

Christine Juste (EELV) - "Comme on a interdit les emballages et la vaisselle jetable, il faut progressivement interdire tout ce qui est en plastique":

 

 

Le 30 mai, Marseille accueille la toute première compétition de ramassage de déchets d’Europe. Une course de kayak avec des plongeurs chargés de récupérer toute cette pollution.