Présidentielle : des professions de foi, pour quoi faire ?

La campagne de distribution des professions de foi de l'élection présidentielle est lancée. Mais depuis quand existent-elles ?

C'est la dernière ligne droite de l'élection présidentielle. L’obligation de distribuer à tous les Français une profession de foi résumant ses idées et son programme a-t-elle toujours existé ?

"Un moment où la politique s’est professionnalisée"

"En fait, cette obligation n’existe que depuis la fin de la première guerre mondiale, en 1919, précise Jean Garrigues, historien et président du comité d'histoire parlementaire, auteur de La Tentation du Sauveur aux Editions Payot. C’est assez ancien. En revanche, les professions de foi existent depuis très longtemps, il y en avait déjà en 1848, pour la seconde république."

Est-ce pour des raisons d’équité que l’on a rendu leur distribution obligatoire ? "On sortait de la guerre, explique-t-il. C’est aussi un moment où la politique s’est professionnalisée. On a décidé qu’il y aurait cette distribution par l’État."

Présidentielle : "Ce ne sont quasiment plus des professions de foi"

Le fait de les recevoir est-il déterminant pour le choix des électeurs ? "Je pense que ça l’est de moins en moins. L’image télévisée ou des réseaux sociaux a beaucoup supplanté le texte. C’est très frappant : il y a de plus en plus d’images sur ces professions de foi. Et, surtout, ce ne sont quasiment plus des professions de foi, au sens d’un projet que l’on présente aux Français."

"Si vous lisez la profession de foi du Général de Gaulle en 1965, il n’y a aucune mesure de programme, souligne l’historien Jean Garrigues. C’est véritablement un engagement, un objectif pour la société française. Aujourd’hui, c’est devenu de plus en plus une image forte et un catalogue de mesures."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !