single.php

L’absence de la droite en 2017, un suicide collectif selon l'UDI

Par Benjamin Jeanjean

Empêtré dans les affaires depuis plusieurs semaines maintenant, François Fillon peut au moins se targuer d’avoir le soutien de Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI.

Thumbnail

Jusqu’où iront les rebondissements de l’affaire du PenelopeGate ? Attaqué de toutes parts suite aux révélations du Canard enchaîné sur des supposés emplois fictifs de sa femme et de deux de ses enfants, François Fillon tente tant bien que mal d’essuyer la tempête et de maintenir le cap. Alors qu’il fait l’objet d’une enquête du Parquet national financier (PNF), le candidat du parti Les Républicains a reçu ce vendredi le soutien public de Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI.

"S’il n’y a pas de candidat de droite, Marine Le Pen gagnera l’élection"

"S'il n'y a pas de candidat représentant la droite et le centre, qui va remporter l'élection présidentielle ? Marine Le Pen. Ce serait un suicide collectif pour notre pays", a déclaré le député de Seine-Saint-Denis sur Franceinfo. "Il avait le choix de poursuivre ou pas sa campagne, il a décidé de la poursuivre, il n'y a que lui qui peut décider d'être candidat ou de se retirer", a-t-il ajouté, affirmant par ailleurs qu’il n'y avait "pas de plan B" en préparation.

Pas de complot de la presse selon Lagarde

Alors qu’une partie de la droite crie au complot médiatique ourdi contre François Fillon, le leader centriste ne semble pas du même avis. "Il y a une révélation faite par un journal, c'est son travail. Il y a des journalistes qui ensuite rapportent l'information, rapportent les explications, l'accusation, la défense, ça me paraît parfaitement logique", a-t-il jugé.

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/