« Je souhaite bonne chance à Marseille », les derniers mots de Jean-Claude Gaudin

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille depuis 25 ans, a annoncé lundi 27 janvier son départ. Le maire LR a profité de son 198ème et dernier conseil municipal pour tourner la page de 50 ans de vie politique : "L'horloge du temps sonne aujourd'hui pour moi, l'heure du retrait". Ses opposants ont dénoncé des écoles délabrées […]

Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille depuis 25 ans, a annoncé lundi 27 janvier son départ. Le maire LR a profité de son 198ème et dernier conseil municipal pour tourner la page de 50 ans de vie politique : "L'horloge du temps sonne aujourd'hui pour moi, l'heure du retrait".

Ses opposants ont dénoncé des écoles délabrées et des immeubles en ruine, mais ont offert une standing ovation au maire de 80 ans. La vie politique de Jean-Claude Gaudin reste marquée par le drame de la rue d'Aubagne. Le 5 novembre 2018, deux immeubles du quartier populaire de Noailles s'effondraient, provoquant la mort de huit personnes.

 

Huit morts que de nombreux Marseillais ne lui pardonnent toujours pas. C'est un euphémisme de dire que beaucoup ne vont pas le regretter Lionel Maillet...

Le bilan de Jean-Claude Gaudin, 
Reportage de Lionel Maillet

C’est bien simple elle ne retient rien de bon de ces vingt-cinq années Gaudin. Badra Delhoume fait partie du collectif du 5 novembre.

C'est un bilan catastrophique au niveau de la mobilité, du logement, de la culture, du sport... Nous n'avons pas de grosses entreprises donc il y a aussi une faillite de ce côté là. La perte de l'activité portuaire"

Son pire souvenir de maire. Le drame de la rue d’Aubagne : "Je pense tout le temps à ces huit morts" assure Jean Claude Gaudin. Avec l’association, Ampil Abdel Atia œuvre pour le logement.

Quand il y a eu les morts, il n'est pas allé voir les familles. "C'est pas moi, c'est les propriétaires privés". Et il s'est déchargé"

"Un maire n’est pas responsable" de tout répond celui qui boucle son 4ème et dernier mandat. Le co-président d’Emmaüs la Pointe Rouge Fati Bouaroua

Les immeubles sont tous en train de pourrir. Chaque semaine entre cinquante et cent personnes sont obligés de quitter leur appartement"

Dans l’opposition, le chef de file des socialistes au conseil municipal salue tout de même 50 ans de vie politique. Benoit Payan.

Il s'est trompé sur la majorité des dossiers. Mais il a aimé sa ville, il a essayé de faire ce qu'il croyait juste. J'en suis certain"

« Je souhaite bonne chance à Marseille »  c’est avec ces mots que Jean Claude Gaudin a conclu son 198eme et ultime conseil municipal.

 

Le problème du logement insalubre à Marseille

Le drame de la rue d'Aubagne a mis en lumière tout le problème du logement insalubre à Marseille. Fati Bouaroua copréside la communauté Emmaüs de la Pointe Rouge dans la cité phocéenne

Le bilan Gaudin est catastrophique. Rien ne fonctionne. Les immeubles sont en train de pourrir. Encore un an après le drame, il y a encore une à cinq évacuations par semaine. Il y a eu 4 000 délogés et encore chaque semaine nous avons entre 50 et 100 personnes qui quittent leur appartement, dans tous les quartiers de Marseille. Ça veut dire que la vie est en train de s'effondrer"

Fati Bouaroua

 

Qui se présentera aux Municipales de mars 2020 ?

Chez les LR, le camp de Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal a obtenu l'investiture mais fait face au dissident Bruno Gilles. À gauche, une liste d'union est conduite par Michèle Rubirola, une écologiste.

Europe Ecologie les Verts présente aussi une liste conduite par Sébastien Barles. Stéphane Ravier quant à lui concourt pour le RN et l'ancien recteur de l'Université Aix-Marseille pour La République en marche.