single.php

Séisme : le Maroc n'accepte pas "à ce stade" l'aide de la France

Par Jean Baptiste Giraud

L’aide de la France n’est apparemment pas la bienvenue au Maroc, qui n’a accepté l’aide et les équipes de sauvetage que de quatre pays.

Maroc
Une victime du tremblement de terre dans le village de Imi N'Tala near Amizmiz, dans le centre du Maroc, le 10 septembre 2023. (Photo Fadel Senna / AFP)

Espagne, Royaume-Uni, Émirats Arabes Unis et Qatar : suite au séisme, le Maroc n’a "à ce stade" accepté l’aide et les équipes de sauvetage que de quatre pays.

"Pas d’ambassadeur du Maroc en France"

Le silence du roi Mohamed VI à l'égard de la France interroge. À quoi est-ce dû ? "Il y a plusieurs hypothèses, estime Pierre Vermeren, historien et spécialiste du Maghreb. La première est qu’ils n’en ont pas besoin. Ce n’est pas un tremblement de terre qui a l’ampleur de ce que l’on a connu récemment en Turquie. Or, ils ont reçu une centaine de propositions d’aide, de pays, d’organisations."

"Le Maroc est un pays souverain, avec des capacités d’action et d’intervention, grâce à son armée, à la sécurité civile. C’est un pays qui n’a pas de bonnes relations avec la France à l’heure actuelle. La politesse diplomatique supposerait de donner une réponse quelle qu’elle soit. C’est quand même une crise diplomatique douce. Il n’y a pas d’ambassadeur du Maroc en France."

 

 

Séisme au Maroc : "L'aide va durer des mois"

Est-ce dû à une question de visa et à l’espionnage du logiciel Pégase ? "La liste est très longue des deux côtés, juge Pierre Vermeren, historien et spécialiste du Maghreb. Du point de vue du Maroc, la France a essayé de se rapprocher ces dernières années des Algériens. Il n’y a plus de relations diplomatiques entre eux. Les Marocains disent 'vous avez un ami fidèle et vous vous rapprochez d’un ami pas très fidèle qui est notre ennemi'. Cela fait une dizaine d’années que cela dure, et c’est une des raisons principales."

En termes d’aide, "la France n’est pas forcément la première sur la liste. Faire appel à l’ancienne puissance coloniale aurait un petit côté 'on n’arrive pas à s’en sortir tout seul'. L’aide va durer des mois. S’il n’y en a pas à chaud, il y aura des besoins importants dans les mois à venir pour les loger, les nourrir, les équiper."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

 

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
17H
16H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/