Deux hommes, soupçonnés de fomenter des attentats sur le sol russe, ont été abattus ce mercredi par les services spécialisés.

Les services spéciaux russes (FSV) ont annoncé ce mercredi que leurs agents avaient abattu deux hommes soupçonnés de préparer des attentats en Russie. Les faits se sont déroulés à Vladimir, ville touristique située à 200 kilomètres à l'est de Moscou, lors d'une tentative d'arrestation qui aurait mal tourné.

Les suspects auraient résisté aux forces de l'ordre selon le FSB, qui a précisé qu'il s'agissait de "deux citoyens d'Asie centrale nés en 1987 et 1991", dans un communiqué transmis aux agences de presse russes. Une région dont était également originaire Akbarjon Djalilov, l'auteur présumé de l'attentat perpétré le 3 avril dernier dans le métro de Saint-Pétersbourg. Les autorités n'ont toutefois pas précisé s'il existait un lien entre ces trois personnes.

Les deux hommes abattus étaient en contact avec des "recruteurs d'organisations terroristes internationales" et étaient prêts à perpétrer des attentats en Russie, selon les services spéciaux. Ces derniers ont par ailleurs retrouvé des armes, ainsi que des munitions et des explosifs sur les lieux de la fusillade. Dans une vidéo diffusée par le FSB, deux cadavres ensanglantés, présentés comme ceux des suspects, gisent sur le sol d'une chambre. L'un des corps sans vie tenant encore en main un fusil mitrailleur AK-47.

Coïncidence ou pas, cette opération intervient au lendemain de l'arrestation d'Abor Azimov, soupçonné d'être l'un des organisateurs de l'attentat de Saint-Pétersbourg, qui résiderait justement dans cette ville de Vladimir, si l'on en croit les médias locaux.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio