single.php

L'assassin des 2 journalistes américains se dit victime de racisme

Par Jérémy Jeantet

Vester Lee Flanagan, l'auteur de la tuerie qui a coûté la vie à deux journalistes, abattus mercredi en direct à la télévision américaine, a justifié son geste par le racisme et l'homophobie dont il a été victime.

Thumbnail

L'horreur, en direct. Mercredi, deux journalistes américains, Alison Parker, 24 ans, et Adam Ward, 27 ans, ont été abattus lors d'une interview diffusée en direct sur la chaîne de télévision américaine WDBJ7.L'auteur de la tuerie, Vester Lee Flanagan, 41 ans, est un ancien employé cette chaîne de télévision locale de l'Etat de Virginie, pour laquelle il travaillait sous le nom de Bryce Williams.Dans un manifeste envoyé à la chaîne ABC News, il a expliqué son geste en faisant valoir "la discrimination, le harcèlement et le bizutage" dont il a été victime au travail. Ciblant spécifiquement Alison Parker, le tueur a dénoncé "les propos racistes" de la jeune femme, s'indignant qu'elle ait été embauchée malgré cela. Vester Lee Flanagan ajoute avoir souffert toute sa vie des commentaires sur le fait d'être noir et homosexuel.Le directeur général de la chaîne WDBJ7 parle au contraire d'un homme "malheureux" et met en avant "de nombreux incidents liés à sa violence" du temps où il travaillait pour ce média. Même constat pour un ancien employeur, qui se souvient de "son comportement bizarre".Si Vester Lee Flanagan pointe la tuerie de Charleston comme élément déclencheur de sa folie meurtrière, il explique que les causes de son acte sont plus anciennes, se qualifiant notamment de "poudrière humaine, en attente d'un BOUM".

L'info en continu
16H
15H
12H
11H
10H
09H
08H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/