Grande-Bretagne : le Parlement valide la tenue de législatives anticipées

Grande-Bretagne : le Parlement valide la tenue de législatives anticipées

Le Parlement britannique a approuvé ce mardi la tenue de législatives anticipées le 8 juin prochain.

Au lendemain de l'annonce surprise de Theresa May, qui avait fait part de sa volonté de demander la tenue d'élections législatives anticipées le 8 juin prochain, le Parlement britannique a validé ce mercredi le projet de la Première ministre, par 522 voix contre 13

Si la déclaration de Mme May a beaucoup surpris outre-Manche, l'issue du scrutin était en revanche attendue dans la mesure où les principaux partis d'opposition avaient fait part de leur approbation, y compris le parti travailliste dont le leader Jeremy Corbyn risque pourtant gros en cas de défaite électorale.

Un timing idéal pour Theresa May

Si l'on en croit les récents sondages d'opinion, les travaillistes sont en effet très largement distancés par les conservateurs et les projections des instituts prévoient même une majorité supérieure pour les Tories, estimée à plus de 100 parlementaires contre seulement 17 aujourd'hui, dans un hémicycle qui peut en contenir 650.

À première vue, le contexte semble donc idéal pour Theresa May, qui ne cache désormais plus sa volonté de renforcer sa majorité afin de disposer d'un solide arsenal exécutif à l'approche des négociations sur la sortie de l'Union européenne. Un revirement que n'ont pas manqué de dénoncer ses adversaires, alors que l'intéressée avait démenti durant de longs mois son intention de modifier le calendrier électoral. "Les partis d'opposition avaient l'intention d'entraver le processus du Brexit", s'est-elle ainsi justifiée à BBC Radio 4, ajoutant que ces législatives anticipées "vont permettre d'avoir une meilleure main dans les négociations" avec l'UE.

De son côté, Bruxelles a indiqué, par la voix de son porte-parole Margaritis Schinas, que cette décision du Parlement britannique ne remettait aucunement en cause la tenue des négociations sur le Brexit, qui doivent "commencer au mois de juin" .
 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio