single.php

Attaque de Londres : "L’islamisme fondamentaliste est 100 fois plus marqué qu’en France"

Par Benjamin Jeanjean

Ancien agent du service action de la DGSE, Pierre Martinet était l’invité du Grand Matin week-end de Sud Radio ce dimanche pour évoquer l’attaque de Londres de samedi soir, qui a fait au moins 7 morts.

Thumbnail

Le terrorisme a une nouvelle fois frappé Londres et le Royaume-Uni, à l’heure où le pays panse à peine ses plaies suite à l’attentat de Manchester d’il y a quelques jours. Ce samedi soir, 7 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines ont été blessés par une attaque terroriste déclenchée à la voiture-bélier sur le célèbre London Bridge, puis poursuivie par des assauts au couteau dans le quartier voisin de Borough Market. Alors que trois assaillants ont été abattus par les forces de l’ordre britanniques, le spectre du terrorisme refait surface outre-Manche, à cinq jours d’élections législatives dans tout le pays.

"Le déni anglais est 100 fois plus présent qu’en France vis-à-vis de ce phénomène"

Ancien agent du service action de la DGSE, Pierre Martinet était invité du Grand matin week-end ce dimanche pour évoquer le contexte particulier lié au conflit syro-irakien mais également à la société britannique. "La présence des islamistes fondamentalistes est 100 fois plus marquée au Royaume-Uni qu’en France. Surtout, le déni anglais est 100 fois plus présent que le déni français vis-à-vis de ce phénomène. Ils n’osent pas parler d’islamisme, ils n’en parlent jamais. Ils parlent d’incidents terroristes. (…) Si les États ne veulent toujours pas entendre parler de l’essence et du carburant de tous ces actes terroristes, à savoir l’idéologie islamiste, et qu’ils continuent de l’ignorer, on aura toujours des actions de ce type", a-t-il déclaré.

L'info en continu
15H
14H
13H
12H
11H
09H
08H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/